Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 06:22
C’est de gaité de cœur que l’homme aime dormit dans de beaux draps. Cependant, il est à savoir que ces draps ne sont pas toujours destinés à permettre un sommeil tranquille à celui qui doit s’y coucher. Et c’est ce qui arrive au gouvernement du Changement qui déjà en proie à un certain nombre de problèmes, voit un autre s’y ajouter. Il s’agit du mouvement de débrayage entamé par les travailleurs du secteur de la santé. Les 22 syndicats œuvrant dans le secteur de la santé réunis au sein de la Fuoss ont entamé depuis hier une grève 72 heures afin que le gouvernement se penche véritablement sur leurs revendications et se décide surtout à les satisfaire. Les responsables de ce syndicat réclament seulement la satisfaction des revendications qui se résument en 4 points dont la revalorisation des salaires et le reversement des travailleurs contractuels. Ce mouvement qui semble avoir été bien suivi sur toute l’étendue du territoire national est un succès pour ces organisateurs pour qui la détermination contraindra le gouvernement à se plier, à satisfaire lesdites revendications ou au besoin, trouver un terrain d’entente pour les deux parties. D’un autre côté, à savoir celui des usagers, c’est le début des soucis en permanence car on annonce que le mouvement de débrayage sera renouvelé autant de fois qu’il faut, l’essentiel étant que le gouvernement entende leur cri. Autrement dit, ce sont des milliers de malades qui ont commencé par manquer des soins nécessaires pour leur guérison à cause de l’absence des médecins. Une situation qui si elle se durcit davantage, révoltera les malades et leur famille qui risquent de regarder d’un mauvais œil le gouvernement du Changement et son chef Boni Yayi. À moins de 5 moins des élections présidentielles de mars 2011, le durcissement de ce mouvement peut faire perdre à Yayi les quelques plumes qui lui restent s’il ne prend pas à bras le corps cette grève venue au mauvais moment pour lui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !