Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 22:52

A peine le carême musulman, prémices du pèlerinage à la Mecque, a commencé que ça sent le roussi du côté du haut commissaire au Hadj, Rafiou Toukourou, parce que les choses ne sont pas en train de se faire dans les règles de l’art. La preuve n’est que la procédure d'attribution du marché relatif au transport des pèlerins pour le Hadj 2011 est entachée d’irrégularités. Ce qui est source de contestations de la part des promoteurs qui ont soumissionné à ce marché. Quand on analyse le processus, on trouve que ces promoteurs ont bel et bien raison de dénoncer les anomalies  liées à la gestion d'un marché public. Pour cause, alors que le dépôt des offres était prévu pour le 22 juillet et l'ouverture des plis le même jour à 16 heures, les soumissionnaires n'ont pas pu s’expliquer pourquoi cette date a été reportée au mercredi suivant. De plus, lors de leur ouverture, le principe d'équité qui régit la gestion des offres  n'a pas été respecté puisque toutes les offres financières n'ont pas été lues pendant la séance. À tout cela, il faut ajouter le fait que les soumissionnaires présents à l'ouverture des plis sont restés perplexes en constatant l’absence du représentant du contrôle financier à cette étape décisive de l'attribution des marchés. Cet agent du ministère des finances a refusé de participer à la séance pour avoir constaté le non-respect de la procédure de passation de marchés  en vigueur au Benin. Mieux, il aurait averti que cette offre n'engagera pas le Bénin si rien n'est respecté. Malheureusement, ce respect a fait défaut parce que c’était l’occasion rêvée du jeu des intérêts et ce en se moquant pas mal des pèlerins qui ne sont pour eux que du bétail à convoyer en Arabie saoudite. Ce sont toutes ces entorses à la loi qui ont amené les soumissionnaires à contester le choix de I' Agence de Voyage Cristal Tours au terme de la mascarade. Or d’après des informations des acteurs de l’aéronautique béninois, il se fait que cette agence est la même qui a géré le transport des pèlerins ces dernières années.  Lequel transport est resté au travers de la gorge des pèlerins qui se sont rendus à la Mecque avec ses services. A voir ce qu’ils ont enduré pendant ces Hadj passés, il est à se dire que les pèlerins ne vont pas se laisser faire même si les promoteurs lésés venaient à baisser les bras. En d’autres termes, ce que le président Boni Yayi croyait pouvoir éviter en créant ce poste inédit de haut commissaire au Hadj, c’est malheureusement ce à quoi il va devoir y faire face puisque Rafiou Toukourou n’est pas en train de lui faciliter les choses. Il met du sable dans le gari de Yayi avec cette mascarade de passation de marchés. Et à cette allure, c’est l’image de Yayi qui va en prendre un coup car les pèlerins vont se faire entendre car il y a un adage qui dit : « c’est une seule fois que l’on piétine les testicules d’un aveugle vigilants ». Voilà pourquoi il revient maintenant à Boni Yayi de prendre les mesures qu’il faut afin de clarifier cette affaire de passation de marché dans lequel les gombos ont dépassé le bout du nez de certaines personnes.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !