Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 08:30

(Le chrétien Marius Hounkpatin appelé à la rescousse pour sauver la maison du sort de Sodome et Gomorrhe)

 

Depuis déjà un bout de temps et bien avant l’arrivée du nouveau Dg, il y avait des pratiques pas toujours saines, malsaines mêmes. A l’arrivée du nouveau Dg, les choses se sont un peu calmées. Les cadres de la maison avaient semblé retrouver la raison et se comportaient mieux qu’auparavant. Mais ce n’est que la poudre aux yeux pour distraire les autorités. Plus de six mois après, comme toutes vérités, la lumière a fini par faire jour et les vieux démons mis à nu. En effet, certains cadres de la Sbee, heureusement pas tous, ont érigé en système de gestion, des pratiques d’un autre âge, notamment, le harcèlement sexuel, le vol et la délation. Ces derniers n’hésitent pas, quand le  besoin se fait sentir, à prouver qu’ils maîtrisent la maison. Parmi eux, un repris de justice patenté qui en plus de traquer les seins des femmes et d’avoir une main salement baladeuse, volait les sous de la maison et c’est en tant que tel, donc voleur, qu’il fut expédié en tôle après un compte rendu confidentiel du 17 décembre 2007. A l‘époque, on avait cru l’avoir mis sous l’éteignoir. Mais c’était une erreur car l’homme avait reculé pour mieux intégrer les stratégies de malversations et pour revenir en force. Curieusement, c’est en tant que Directeur que ce récidiviste notoire opère désormais à un poste sensible de la Sbee. On imagine que le chrétien Hounkpatin n’est pas informé. Autrement, il aurait empêché le ver d’entrer dans le fruit. Toujours est-il qu’aujourd’hui, une mafia s’est installée dans la maison et certains ténors empêchent l’évolution de la carrière de leurs collègues hommes ou femmes. En général, pour ce qui concerne la gent féminine, ceux-ci sont enclins à faire des rapports élogieux uniquement pour celles qui acceptent de jouer le jeu. Quant aux autres, elles sont systématiquement noircies dans tous les documents appelant leur appréciation. C’est donc ainsi que dans la barque qu’occupe Hounkpatin, certains de ses proches ne se gênent pas à  saboter  le navire et n’ont pas peur de couler avec lui. Dans un tel contexte, le Dg de la Sbee ferait mieux de surveiller ses collaborateurs car ça ne va pas dans sa maison.

                                                                                                                   Signé: W I

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !