Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 05:34

Dans le cadre des prochaines élections présidentielle et législatives, les états-majors des différentes forces politiques affûtent déjà leurs armes. C’est ainsi que depuis quelques semaines, la majorité présidentielle installe ses cadres de concertation un peu partout sur le territoire national. Si dans les autres régions cela s’est passé comme une lettre à la poste, à Glazoué, ça a été un échec total du fait des agissements de l’impopulaire directeur général de l’Office béninoise de la recherche géologique et minière (Obgrm) Cyriaque Tossa. En effet, l’installation proprement dite du cadre de concertation de la majorité présidentielle était prévue pour le dimanche 12 décembre 2010. Mais en prélude à cet événement politique de taille, il fallait, pour le rassemblement de toutes les forces politiques partageant les idéaux du chef de l’Etat, tenir une réunion le samedi 11 décembre. Seulement comme si le Dg Cyriaque Tossa ne voulait pas que le cadre de concertation de la majorité présidentielle s’installe, il a monté des délinquants, des divorcés sociaux, des badauds  contre ceux qui avaient effectué le déplacement de la maison de Béthel motel de Glazoué. Il s’en est suivi alors un véritable désordre et trouble à l’ordre public. Informé de la situation, le préfet des départements Zou-Collines Armand Nouatin a alors interdit la manifestation du lendemain. Toujours dans une logique de va-t-en-guerre, le Dg Cyriaque Tossa aidé de quelques tartempions inconnus au bataillon, a voulu installer son cadre de concertation. Les populations ne se retrouvant pas dans cette même logique, se sont tout simplement désolidarisées d’eux et ont essayé de les raisonner. Mais ce sera peine perdue car, Cyriaque Tossa et ses lieutenants n’ont pas voulu entendre raison et ont semé le désordre sur le chemin. Venant de lui, cela n’étonne guère surtout quand on sait qu’en 2009, il avait fait tabasser l’ambassadeur Améhou qui l’a battu dans la localité quand il s’est agi de choisir  un leader donc le plus populaire du lot. Dans ces conditions, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il travaille à rendre Yayi impopulaire à Glazoué. Certaines indiscrétions révèlent même qu’il travaille pour l’opposition.  Si Yayi veut vraiment s’imposer dans les Collines et précisément à Glazoué, il doit se débarrasser du Dg Cyriaque Tossa. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !