Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 05:02
Le dimanche dernier, toutes les forces politiques de la majorité présidentielle des cinq (05) communes du Plateau du Bénin se sont réunies à Pobè pour procéder à l’installation des cadres de concertation. L’idée qui sous-tend cette initiative est de créer un creuset pour le règlement des différends et de commencer à travailler à la base pour la réélection de leur leader charismatique, le président Boni Yayi. Georges godwill Le facilitateur des cadres de concertation du Plateau, Jean-Michel Abimbola en prenant la parole pour le démarrage de la séance a souligné que c’est l’une des rares fois où toutes les entités de la majorité présidentielle du Plateau se retrouvent ensemble dans une même salle pour taire leurs querelles et travailler la main dans la main pour la réélection de Boni Yayi. Pour finir, il a exhorté les populations à la base à les accompagner dans leur mission pour son accomplissement. A sa suite, le ministre du commerce, Christine Ouinsavi est intervenue pour dire toute la joie qui l’anime en voyant toutes les forces de la mouvance réunies dans une même salle. Chose qu’elle a qualifié d’acte mémorable. Elle a poursuivi en disant qu’avant cette rencontre, un travail préalable a été déjà fait et ceux qui ont été choisis au niveau des communes pour figurer dans le cadre de concertation contribueront à travers leur dévouement à la réélection du chef de la mouvance présidentielle, Boni Yayi. Le ministre de l’enseignement supérieur, François Abiola, dans son intervention, tout comme son prédécesseur, a laissé transparaître son allégresse de voir les fils et filles du Plateau réunis autour d’une même cause. C’est pourquoi la date du 21 Novembre 2010 est, pour lui, un grand jour. Il a souhaité que le facilitateur poursuive son travail afin que la paix au sein de la grande majorité du Plateau soit permanente. Après son intervention, les membres des cadres de concertation des cinq communes du Plateau ont été présentés à l’assistance avant de prendre des photos de famille avec les personnalités présentes à la cérémonie. La présentation de la feuille de route des cadres de concertation a mis fin à la cérémonie d’installation. Avec cette installation, les membres de la majorité présidentielle du Plateau viennent de montrer à la face du Bénin tout entier qu’ils sont prêts à ratisser large pour la réélection de Boni Yayi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !