Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 06:41

Jean Kpingla

 

Hier, 20 novembre 2011, c’était à travers le monde entier la célébration de la Journée internationale des droits de l’enfant. Au Bénin, c’est journée ne s’est pas passée sous silence car il y a eu des manifestations. C’est le cas avec les responsables de l’Ong Hands together qui s’est engagé dans la lutte contre la pauvreté en milieu urbain et rural. Ils l’ont célébré avec un touche particulière et ce pour le plus grand bonheur des enfants. En effet, c’est l’Ecole primaire publique de Nazoumé qu’ont choisi le président de cette Ong, Estache Kuassi Agoumkpé, et sa suite pour passer toute cette journée avec les orphelins du village Nazoumé. Pour permettre à ces enfants de vivre des moments inoubliables en cette journée qui leur est dédiée, ils ont élaboré un programme bien achalandé fait d’activités ludiques et éducatives. Pour ce qui est des activités ludiques, les orphelins de Nazoumé ont eu droit à de l’animation, des danses, des contes, des poésies ; le tout suivi de d’un déjeuner à l’endroit des enfants. Après cela, les enfants ont eu à se déployer sur les airs de jeux avant de passer au goûter. Toutefois, il est à signaler que les activités ludiques s’alternaient avec celles éducatives. Autrement dit, les responsables de Hands Together ont organisé une séance de sensibilisation et de conseils envers les parents et les enseignants  en mettant un accent particulier sur les droits de l’enfant aux parents. Vu la participation massive non seulement des enfants mais aussi et surtout des adultes, il est remarquer que cette initiative de cette Ong Hands together a suscité beaucoup d’engouement au sein des populations. Toute chose qui a revigoré les responsables de l’Ong dans leur combat et a amené le président Agoukpè à remercier ceux qui les soutiennent dans tout ce que l’Ong fait afin que leurs actions soient plus significatives. Il s’agit de : Arnaud  Atécossi, des Ets Dove, l’Ong Kala Genève Internationale et de Etienne Edah. Ce sont ces soutiens qui n’hésitent pas chaque fois que l’Ong Hands together organise une initiative à apporter leur contribution pour qu’elle puisse gagner le pari du combat dans lequel elle est engagée. Vivement que cela continue pour que ce regard des hommes du président Estache K. Agoumkpé envers les enfants suscite plus d’espoir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !