Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 12:35

Ce jour, vendredi 21 septembre 2012, la Communauté internationale célèbre la  Journée mondiale de la Paix. Une journée décrétée depuis des années par les Nations unies pour promouvoir ou prôner la paix à travers le monde entier. A l’occasion de chaque célébration de cette journée, un thème est choisi et c’est autour de ce thème que s’organisent toutes les manifestations entrant dans ce cadre. Pour l’édition de cette année, le thème choisi est : « Une paix durable pour un avenir durable ». Un thème très intéressants dans ce monde tant perpétuelles mutations qu’en pleine instabilités dues aux incessantes guerres et autres. Cependant, quand on y analyse un peu plus  ces foyers de tensions qui jalonnent le monde, on en vient à se demander si ceux qui prônent la paix, le pensent effectivement ou pis agissent dans ce sens. Malheureusement, la négation semble pour répondre à cette question. Et pour cause, les meilleurs déstabilisateurs de ce monde sont ceux-là mêmes qui ont le droit de véto à l’ONU ou qui se proclament ‘’grandes puissances’’ de ce monde. Ce qui fait que pour un  Oui ou un Non ne faisant pas leurs affaires, ils sont prêts à mettre à feu et à sang tout un pays rien que pour faire partir cet homme qui a osé leur tenir tête. Les cas sont légion à travers ce qu’on a appelé « La Révolution arabe ». La guerre en Libye dont les ramifications ont atteint le Mali, en est une parfaite illustration. Actuellement, c’est la Syrie qui intéresse ces champions dans la vente d’armes dans le monde puisque c’est aussi une occasion pour eux non seulement de tester les nouvelles armes non encore testées mais aussi et surtout de commencer à négocier les marchés une fois qu’ils auront aidé à faire chasser les régime en place. Lorsqu’on soutient et arme des rebelles contre un gouvernement en place, n’est-ce pas du terrorisme ou alimenter une guerre ? Dans ces conditions où on soutient une minorité qu’on présente comme une majorité, contre un gouvernement, le vœu d’une pais durable devient du vent, du pipo qui n’engagent que ceux qui veulent y croire. Eradiquer les guerres ou prôner la paix alors qu’on continue de vendre des armes, n’est-ce le pyromane qui veut jouer au pompier. Comme le dit l’ancien président américain Abraham Lincoln « Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps.  » Voilà pourquoi continuera à célébrer cette journée sans aucun résultat en dehors des marcheurs ou manifestants qui pourront avoir comme récompense des mollets têtus ou dodus à force de battre le macadam.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !