Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 06:59

Romuald tchoukpa

Lancé depuis plusieurs années, la mayonnaise de la Lépi tarde à prendre. Après avoir connu un échec sous l’ex-président, Mathieu Kérékou, le processus a connu une impulsion sous l’actuel président le Docteur Yayi Boni. Mais très tôt la suspicion entre les hommes politiques a compliqué et bloqué sa poursuite. Cette situation a occasionné  à un moment donné, le changement du premier responsable de la Commission politique de supervision (Cps). Malgré les points de vue divergents sur l’évolution de l’opération, la Lépi a jusqu’ici transcendé la mésentente qui est palpable entre les acteurs de la vie politique. Après le recensement porte à porte qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, Arifari Bako l’actuel superviseur de la Cps a fait aboutir et finaliser la deuxième phase du processus et a entamé la troisième phase qui comme les précédentes suscite déjà des divergences au sein de la classe politique. A l’origine de ce énième désaccord, se trouve la nature. En effet, l’inondation causée par la montée des eaux a bloqué les populations chez elles et empêché tout déplacement. Or cette troisième phase qui est l’enregistrement des données biométriques nécessite  obligatoirement le déplacement de la population, ce qui en ces temps d’inondation est quasiment impossible. Le superviseur Arifari Bako soucieux de rester dans le délai prévu par la loi expliquait qu’il reste 10 jours  pour ce qui concerne  le département de l’Ouémé-Plateau pour aller se faire enregistrer aux points indiqués. Comme pour les autres phases, si cette troisième phase n’avait pas été sujette à polémiques, cela aurait été un miracle. Suite donc à  l’inondation et tout ce qu’elle a entraîné comme conséquences, l’Union fait la Nation et tous les maires de l’Ouémé/Plateau ont demandé l’arrêt de l’enregistrement en attendant que l’eau ne  se retire dans son lit. Mais ce choix ne semble pas être partagé par tous. Dans tous les cas, comme les deux autres phases, il est probable que celui de l’enregistrement parvienne également à transcender les divergences pour que le processus aboutisse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !