Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 04:35

(Il veut un autre poste)

 

Lydia Touré

Il faut dire  que les six derniers mois du mandat de Yayi et les difficultés qu’il rencontre à l’entame de ce dernier virage donnent des idées à plusieurs de ses collaborateurs jadis oubliés et l’ombre d’eux-mêmes. Où classer Maxime Houédjissin, cet ancien de la Rb, devenu Yayiste ?  En tout acas,  lui, il fait partie de ceux qui apprécient ce dernier virage et qui ont entière confiance en  Yayi pour la suite, du moins en apparence.

Toujours est-il qu’il en a donné une pleine  illustration  avec  sa sortie on ne peut plus musclée sur les antennes de Golfe hier, Dimanche.   Comme un instituteur, il a distribué des coups, à tour de bras au nom du changement. A l’endroit des députés, il n’a pas hésité à dire que leurs rangs sont remplis de brebis galeuses, et  qu’ils ne roulent que pour leur propres  poches.  Quant à L’opposition et  les syndicats, tous mériteraient d’être coffrés, s’il était ministre de l’intérieur. Une façon de faire feu de tout bois pour être enfin remarquer par Yayi et peut être pour  dire qu’il ferait mieux que Sounton. Comment comprendre qu’en pleine démocratie, un ancien député souhaite qu’on puisse mater des marcheurs, si ce n’est pour se rendre intéressant. Manifestement l’Archa,  l’Agence pour la réhabilitation de la cité historique d’Abomey, ne suffit plus pour contenir un Maxime Houédjissin devenu  tout à coup discourtois  à l’égard de toute la classe politique et prêt à en découdre avec toute la terre pour Yayi. Or, dans le même temps, à Abomey, les choses ne vont pas comme on pourrait le croire vu la posture affichée par Houédjissin. Les populations grognent et veulent bien savoir comment l’attribution des marchés a été faite et quelles sont les choix opérés quant à la réhabilitation de la ville.  Sur ce sujet, le pavage de certaines rues aurait été décidé unilatéralement par  Houédjissin  ce qui  suscite une levée de bouclier dans la cité des rois. En voilà donc un, qui au lieu de s’occuper du peu qu’on lui a confié veut se mêler maladroitement de ce qui ne le regarde point. On peut dire qu’il ne perd rien pour attendre et qu’il ferait mieux de convaincre ses frères de ses choix plutôt que de se mêler des affaires compliquées de Yayi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !