Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 05:03

(Il travaille à étouffer Boni Yayi dans ce qu’il pense être son fief)

 

Romuald tchoukpa

Vu qu’on a abordé le dernier virage, les leaders Abt de Parakou ont décidé de passer à la vitesse supérieure. Ainsi après la forte mobilisation de Djougou il y a quelques jours, le Président de l’Ufd, le très stratège Georges Sacca est descendu dans la huitième pour arroser les nombreuses plantes qu’il a mises sous terre depuis des années pour la cause de la candidature de l’actuel homme fort de la Boad. En effet, depuis des années déjà, ce cadre béninois qui depuis 2005 attirait l’attention des siens sur l’erreur qu’ils commettraient en plaçant leur confiance en Boni Yayi s’est mis au travail. Partisan des premières heures, il n’a jamais lésiné sur les moyens pour graver dans la tête de ses compatriotes et frères du département du Borgou, le bien qu’ils feraient à cette nation non seulement en provoquant l’alternance en 2011 mais aussi et surtout en confiant les destinés du pays aux mains de Bio Tchané. Ainsi, en bon stratège politique, sans bruit ni trompette, il a travaillé à l’adhésion du grand nombre. Parti des jeunes, des étudiants, il a réussi en un laps de temps à inscrire le label Abt dans le département au moment où beaucoup de cadres politiques de cette partie du pays hésitaient encore. Avant-hier et hier, l’homme s’est encore livré au même exercice. Durant les 48 heures passées dans la cité des Koburu, le premier Vice président du mouvement Abt Ababori n’a fait que multiplier les rencontres et les réunions. Inlassable acteur de cette candidature, il a consacré son séjour à prendre le pouls de la population mais aussi et surtout à voir comment la cinquantaine de coordinations qu’il a installé dans tous les quartiers de la ville fait le travail de mobilisation sur le terrain. Rencontré hier à quelques minutes de la fin de son séjour, Georges Sacca visiblement fatigué a juste laissé entendre que les plantes sont entrain de porter la promesse des fleurs et qu’il n’y aura pas de miracle, la moisson sera très bonne pour Abt en 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !