Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 02:34

(De quoi donner des céphalées au ministre Séphou)

 

Akkilou Yacoubou

Depuis quelques jours, le gouvernement a commencé par avoir chaud car il semble que les différentes tournées des délégations ministérielles pour sensibiliser les populations sur la hausse du prix des produits, n’ont pas eu l’effet escompté. En effet, comme par le passé et ce devant certaines situations auxquelles doit faire face le gouvernement, le président envoie ses ministres en mission de sensibilisation des populations sur un sujet d’actualité qui pose problème. Voilà pourquoi depuis quelques jours, à l’instar des descentes ministérielles sur la nécessité d’une Lépi pendant le premier quinquennat ou les actions du gouvernement envers les travailleurs de la fonction publique récemment, les ministres Abiola, Abimbola, Kindé-Gazard, Edou, Djènontin, Fatoumata Amadou Djibril, Ahanhanzo-Glèlè et Sounton pour ne citer que ceux-là sont descendus sur le terrain pour expliquer les tenants et les aboutissants de cette spéculation sur les prix de ces produits. Des semaines après et ce malgré les mesures prises par le gouvernement sur cette spéculation ou hausse vertigineuse du prix des produits de première nécessité, les commerçants ont continué par maintenir les prix comme tels balayant du revers de la main ces mesures prises par le gouvernement et se moquant des sanctions que l’on fait planer sur leur tête. Cette situation à laquelle le gouvernement s’attendait le moins, est en train de faire courir le ministre en charge du commerce, Madina Séphou, qui ne sait où donner la tête. Ce qui l’amène à fustiger cette persistance de la hausse des produits de première nécessité doublée d’un refus d’affichage des prix des produits. La nouvelle stratégie est un communiqué pour rappeler à l’ordre ces commerçants avec de sanctions s’ils ne s’exécutent. Mais il est à se demander si cela ne serait qu’un coup d’épée dans l’eau car ce que les tournées de sensibilisation à coût de millions et les mesures gouvernementales n’ont pas résolu, ce n’est pas un communiqué qui viendra changer la donne au niveau des vendeurs qui ont leur conception du capitalisme.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !