Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 02:51
(Et pourtant il a coûté plus d’un milliard) Cela fait déjà un mois que le pont de Mênontin a été inauguré avec le faste qu’il faut par le gouvernement quand on sait qu’il entre en droit ligne de jeu des réalisations ayant vue le jour sous le Changement, donc pouvant servir de trophée de guerre au cours des présidentielles de mars 2011. A voir comment la cérémonie d’inauguration s’est déroulée, on n’aurait pas imaginé que ce pont serait resté sans lumière. Donc, c’est un pont non éclairé qui a été réceptionné par le gouvernement et ce en présence de son chef, le président Boni Yayi. Le pot-aux-roses de cet état de choses a été découvert avec grand étonnement par les riverains et usagers de ce pont, à partir de la soirée du jour d’inauguration c’est-à-dire le 5 juillet 2010. D’où les questions qui ont commencé par fuser pour en savoir plus sur la réalisation du pont. Ainsi, les gens se demandent si l’éclairage de cette infrastructure ne fait pas partie du milliard qu’a coûté sa réalisation. L’autre chose que les usagers de ce pont ne comprennent que le fait qu’il soit resté tel quel plus d’un mois après son inauguration. Avec l’insécurité grandissante à Cotonou et ses environs et vu la situation géographique du pont, on ne saurait comprendre qu’il soit jusque-là non éclairé. Il suffit de prendre par le pont à partir de 22h30 pour mesurer l’ampleur de l’obscurité dans laquelle baigne le pont de Mênontin et surtout la frayeur que cela suscite. Une occasion somme toute rêvée pour les délinquants. Doit-on attendre le pire avant de voir le pont éclairer et qu’il ne serve pas de nid pour les braqueurs et autres bandits en quête de gain facile. Le mieux serait de parer au plus pressé et qu’on n’attende pas l’irréparable pour recourir à ce qu’on aurait dû faire plus tôt. Comme le dit un proverbe africain : « si tu te refuses à colmater un petit trou, il faut t’attendre à faire face à un plus grand ». Pour l’instant, le pont de Mênontin est à l’image d’un éléphant sans trompe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !