Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 07:09

« Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place où la main ne passe et repasse », cet extrait de la fable « Le laboureur et ses enfants » de Jean de La Fontaine semble aujourd’hui refléter ce qui se remarque au niveau de la politique béninoise où les gens sont mis au carreau au détriment de quelques personnes qui n’hésitent pas à se prévaloir du titre de ‘’jeunes’’ rien que pour se faire du beurre sur le dos de réels jeunes en quête de repères et facilement mystifiables par des promesses sans lendemain. Il n’y a qu’à voir les postes destinés aux jeunes pour faire le constat amer que des ‘’vieux’’ s’en sont déjà accaparés et restent indéboulonnables même par des grues. Comme dans la fable « Le laboureur et ses enfants » de La Fontaine, c’est la politique du ‘’ne laissez nulle place où la main ne passe et repasse’’. Autrement dit, tout pour ces personnes âgées et rien pour ceux qui sont réellement jeunes. C’est à croire qu’ils ont raté leur jeunesse et qu’ils pensent que c’est maintenant que leur heure a sonné. Raison pour laquelle ils jettent leur dévolu sur tout ce qui a rapport avec les jeunes. C’est ce qu’il en est par exemple du choix du représentant des jeunes béninois pour le Forum des jeunes leaders devant se tenir aux Etats-Unis. A voir la représentante, on en vient à se demander sur quelle base celle-ci a été choisie pour parler au nom de la jeunesse béninoise. Certainement au nom de la politique car si ce sont les jeunes qui devraient choisir, ce n’est pas sûr qu’elle fasse partie des présélectionnés. L’accaparement des postes des jeunes par les personnes âgées a atteint un niveau donné que si rien n’est fait pour l’arrêter, les jeunes risquent de se retrouver sans rien à mettre sous les dents. Ce qui serait dommageable pour le Bénin. Au revoir donc la relève de qualité !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !