Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 06:35
Aboubakar TAKOU Le fait que le candidat malheureux de l’Un à la présidentielle du 13 mars dernier soit revenu, sourire aux lèvres et pimpant dans la campagne des présentes élections, après un court séjour dans l’Hexagone semble renforcer la position de certains états majors politiques qui pensent que beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Selon eux, dans la perspective d’éviter à Boni Yayi d’avoir à se casser la tête pour gérer la colère ô combien légitime de Adrien Houngbédji qui se proclamait déjà président, certaines chancelleries ont cru bien jouer en approchant le leader Tchoco-tchoco. Le deal selon ces états-majors aurait été de proposer au fils de la Cité des trois noms de lui rembourser en numéraire ses efforts de campagne pour avoir en contrepartie son silence à défaut de sa bénédiction de Boni Yayi président. Vu sous cet angle, la facture entre le Houngbédji avant le voyage sur l’Hexagone et le Houngbédji doux comme l’agneau à son retour a tout pour corroborer la thèse selon laquelle il y a eu deal au pays des Blancs. On raconte aussi qu’en dehors de notre mère la France et des autres chancelleries qui ont jugé réaliste la formule, le jeune président gabonais aurait lui aussi mis la main à la pâte comme Boni Yayi. Mais tout ceci reste à prouver tant d’autres raisons pourraient justifier ce changement salutaire observé sur l’actuel Houngbédji. C’est vrai qu’au Bénin en absence de toute morale politique, l’essentiel n’est plus de voir les moyens utilisés pour aboutir à une fin. Le plus important étant de parvenir à cette fin-là. En attendant d’enfoncer nos tentacules dans les labyrinthes des grands deals politiques qui sanctionnent la fin des élections dans les Tropiques avant de revenir sur cette ténébreuse négociation si négociation il y a eu, saluons tout de même ce changement observé sur le Houngbédji autoproclamé président et le Houngbédji candidat malheureux qui va en renfort aux candidats de l’Un dans le cadre de ces législatives. A suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !