Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 07:09

(S’il pouvait fuir, il aurait coulé en douce depuis…)

 

Jean kpingla

En début de chaque année, des cérémonies de présentation de vœux se tiennent dans les ministères. Une occasion que saisissent les travailleurs pour évoquer leurs doléances. Et c’est l’opportunité que les syndicalistes du ministère de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage (Maep) ont saisi telle une balle au rebond. Après, une brève évocation de 2 ou 3 faits positifs non pas à l’actif de Michel Sogbossi mais du gouvernement, leur porte-parole s’est attelé à faire cas des ruses visant le bâillonnement des libertés syndicales. Ruses qui visent à tuer purement et simplement le mouvement syndical. Et pour cause, quand on n’a pu rien démontrer à son poste, on craint les critiques ou le moindre mouvement de mécontentement, de peur d’être débouté pour incapacité et incompétence parce que tout ce qu’on a lancé n’a pas abouti. Autrement dit, Sogbossi n’a pas de bilan qui puisse peser en sa faveur afin que Boni Yayi ne dise pas qu’il ne s’est pas trompé de personne sur le choix du ministre Sogbossi. Cette situation explique la misère qui est faite aux syndicalistes puisque ce sont eux qui peuvent avoir des mots durs à l’endroit du ministre à qui tout échappe ou bien qui ne maîtrise pas les dossiers de son ministère. On se souvient des différents mécontentements qui ont eu cours au Maep durant l’année écoulée puisque depuis l’arrivée du ministre, à chaque semaine correspond une crise au Maep et dans les structures sous sa tutelle. Maintenant, il reste à savoir ce que le ministre réserve à ses administrés même si ce sont des gros nuages qui pointent déjà à l’horizon. Voilà pourquoi il fallait être présent la semaine écoulée à cette cérémonie de présentation de vœux pour voir les syndicalistes de ce ministère couvrir leur ministre Michel Sogbossi de bouse de vache ou plutôt de ce qu’il leur a fait endurer, à travers l’allocution de leur porte-parole.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !