Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 05:29

(Nago et les députés Fcbe œuvrent activement)

 

Le coup de Nago et des Fcbe en prélude à toute élection, il est de coutume pour les parlementaires de revoir la loi particulière sur les élections ayant servi à la précédente. Ils procèdent des mois à l’avance au nettoyage des dispositions qui ont révélé leurs limites et les corrigent au mieux pour qu’on ait une loi plus fiable pour l’élection à venir. C’est à cette tâche que les députés particulièrement ceux de l’opposition ont voulu s’atteler mais depuis il semble buter contre des rocs car leurs collègues d’en face usent de tous les subterfuges pour les empêcher de parvenir à leur objectif. Il s’agit des députés Fcbe dont l’honorable Chabi Sika qui fait tout pour démontrer la non-faisabilité de ce processus dans le temps. Pour eux, vu le temps avancé, il n’est pas possible que l’on procède à ce genre de chose or ils savent pertinemment que sans ce nettoyage, il ne peut y avoir d’élection. En dehors de cette attitude malencontreuse et malintentionnée des députés Fcbe, il y a un autre fait qui montre que le président de l’Assemblée nationale les rejoint dans cette dynamique visant à renvoyer sine die les élections présidentielles de mars 2011. En effet, il y a quelques que semaines que les députés face à l’imbroglio Lépi, ont voté une loi rectificative pour les élections à venir. La loi votée, le président Nago avait l’obligation de la remettre au chef de l’Etat en moins de 72 heures pour son homologation. Chose qui n’a pas été faite dans le délai prévu par la loi puisqu’il l’a fait 15 jours plus tard. Du coup, il y a violation de la loi. Violation imputable au parlement. C’est de bonne guerre car c’est l’objectif recherché par Nago qui voulait que le parlement soit fautif dans cette affaire. Fort de ces deux situations de blocage du processus électoral pour une non-tenue des élections, l’opposition est en train de saisir la Cour constitutionnelle à cet effet. Elle veut faire un recours pour violation de la constitution du 11 décembre 1990. Il faut arriver à déjouer le coup que prépare les Fcbe visant à permettre à Yayi de se taper une prolongation au-delà son mandat. Des prolongations à la Gbagbo parce qu’on n’aurait pas pu revoir la  loi particulière sur les élections. Voilà en quelque sorte le topo mal ficelé des Fcbe que l’opposition veut faire avorter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !