Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 21:52

Plus on s’approche de mars 2011, plus les candidats commencent à afficher leurs intentions. L’actuel président de la Boad, Abdoulaye bien Tchané n’en est pas du reste. Au regard de l’enjeu, pour maximiser ses chances, les stratégies sont peaufinées et multipliées pour ratisser large. Dans les tout prochains jours, Les militants et sympathisants de la coalition Abt seront définitivement  fixés sur la participation ou non du président Abdoulaye Bio Tchané aux échéances de mars 2011. De sources bien informées, l’ancien ministre des finances annoncera sa candidature aux prochaines élections. Une nouvelle qu’attendaient depuis fort longtemps ses lieutenants et ses admirateurs pour s mettre à l’œuvre pour son élection. Il veut emboîter les pas à Me Adrien Houngbédji un candidat déjà investi ; toute chose que les Béninois attendent de gaité de cœur.  Cette information a amené ses supporteurs à s’intéresser à la ville qui aura l’immense honneur d’accueillir un tel événement puisqu’il faut selon eux, un lieu  hors du commun afin qu’on ne voit pas dans la déclaration officielle de candidature de Abt comme du déjà vu. Pour cause, Houngbédji a été investi à Cotonou avec tout le show que l’on pu voir, et le président Boni Yayi candidat à sa propre succession veut relever le défi à lui lancé en organisant sa cérémonie d’investiture à Porto-Novo. Vu cette situation, il ne sera pas bon que Bio Tchané organise cette cérémonie à Djougou pour ne pas dire ‘’à la maison’’ pas plus qu’à Cotonou où a eu lieu les festivités de l’Un. En d’autres termes Cotonou va sonner comme un déjà vu ; donc, il sera difficile d’émouvoir le cœur des populations pour y ancrer la consigne Abt.  Du coup, il urge penser à d’autres alternatives. Donc, Bio Tchané se doit d’analyser entre le choix d’une grande ville dans le Mono-Couffo, Abomey ou Parakou. Une analyse de ces trois options permet de déceler les forces et faiblesses de chacune. Ce qui nous amène à écarter le Mono-Couffo, Abomey où les Soglo ont toujours une mainmise. En choisissant Parakou, il aura un grand coup à jouer car c’est la zone dont Yayi aime montrer comme son fief même si les données sur le terrain sont carrément loin des ambitions du président. Etant donné que c’est Yayi son 1er challenger, Parakou devient alors stratégique. Raison pour laquelle, il faut à Abt une véritable démonstration de force pour assurer que 2011 est à portée de main. Comme les populations adhèrent à la verve qu’il induit, c’est une occasion pour lui de damer le pion à Yayi et de le réduire à un coin éloigné et quasi-inhabité de Parakou. En définitive, il n’y a qu’à Parakou pour réussir un grand coup en laissant sur le carreau ses adversaires surtout Boni Yayi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !