Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 05:40

SNV31807.jpgAkkilou yacoubou

C’est dans les moments difficiles que l’on reconnaît ses vrais amis. C’est dans ce sens que l’on peut inscrire le fait que le chef de l’Etat ait reçu la semaine écoulée en audience une délégation de Savalou Ouest. Une délégation composée entre autres des cadres et membres dont les principaux responsables du Mrpp-Assikoto à savoir : le Colonel Rigobert Koutonin et le Directeur général de la caisse autonome d’amortissement (Caa), Adam Dendé Affo, et surtout des têtes couronnées de Savalou Ouest. Il était question pour les responsables du Mrp-Assikoto non seulement de s’informer davantage sur l’affaire Icc-Services et les différents autres scandales financiers que les opposants politiques du chef de l’Etat, Boni Yayi, tentent de récupérer pour s’en servir contre lui jusqu’à prendre l’initiative de le traduire devant la Haute Cour de justice mais aussi et surtout de lui témoigner leur soutien, le soutien de tout Savalou Ouest en ces moments difficiles. Soutien affirmé en ces termes : « Quelles que soient les jérémiades de l’opposition, restez serein, n’ayez aucune crainte. Que rien n’émousse votre ardeur. Le peuple Ifè vous soutient Monsieur le Président de la République ». Un soutien de taille que n’en demandait pas moins le président Boni Yayi car il est des situations où le moindre doigt à vous tendu au moment opportun est plus déterminant que cent voire mille mains tendues pour vous relever. C’est en cela qu’il n’est pas exagéré de dire que la délégation a été inspirée en choisissant cette période pour venir rencontrer le président Boni Yayi. Par ailleurs, au cours de cette même rencontre d’environ 1 heure 30 minutes, la délégation a aussi formulé des doléances à l’endroit du chef de l’Etat dont construire des adductions d’eau villageoises, des routes et des infrastructures sociocommunautaires. Des doléances qui, une fois satisfaites selon elle, pourrait contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations de la localité. De son côté, le chef de l’Etat a dit prendre acte et a ensuite rassuré les membres de cette délégation que quelque chose sera fait dans ce sens et ce conformément à la réalisation de projets de développement entrepris par son gouvernement. Il faut dire que la délégation conduite par le Colonel Rigobert Koutonin et le Dg Adam Dendé Affo est repartie ragaillardie consciente de ramener au bercail de bonnes nouvelles aux populations.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !