Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 04:45

 

Samedi dernier le président de la Boad, Abdoulaye Bio Tchané s’est rendu à Djougou pour se faire enrôler dans le cadre de la Lépi. C’était à l’école primaire publique de Sassérou. Cet après-midi ou quelques minutes plus tôt, c’était le calme plat au bureau d’enregistrement. Après s’être donné à cet exercice,  il a été  sur la liste le 779ème  inscrit. Ce déplacement a suscité un déplacement impressionnant de personnes venues soutenir Abdoulaye Bio Tchané, qui avaient été déconseillées par  le roi de la ville Kpétoni Koda. Ce qui naturellement a mis en évidence l’amour que les populations de la localité porte pour ce digne fils de la région.  Au sortir de cet enrôlement,  le président de la Boad a répondu à quelques questions posées par les journalistes présents sur les lieux. Lire l’interview

 

Déclaration de ABT après son enrôlement

 Vous venez de vous faire enrôler, quels sont vos sentiments ?  

« Je suis venu effectivement m’enrôler ici à Djougou comme je l’avais promis et je viens de m’acquitter d’une obligation, d’un devoir patriotique,  puisque c’est  un exercice que je soutiens; j’ai toujours dit que je soutenais au processus de réalisation de la Lépi et j’ai  aussi ajouté qu’il fallait que ce processus soit le plus consensuel possible pour que tous les acteurs, toutes les personnes intéressées,  se sentent à l’aise dans le processus. Donc à partir de ce moment, je suis dans l’obligation et c’est  agréable pour moi de venir ici m’acquitter de ce  devoir.

Comment s’est passé votre enrôlement ?

« Cela s’est relativement bien passé, mais je dois dire après avoir discuté avec les agents et les responsables de la Cps ici à Djougou,  qu’il il y a encore d’énormes difficultés, notamment de disponibilité de tout ce qu’il faut pour que ces agents puissent faire leur travail dans les délais et les conditions requises, notamment les encres, les imprimantes mais  je pense que le superviseur Bako est bien informé de tout cela. Je lance un appel pour que des mesures soient prises assez rapidement pour que tout rentre dans l’ordre. Je voudrais profiter pour lancer un appel à la population de Djougou à qui je demande de sortir massivement pour se faire enrôler.

 On voit que la ville vous soutient dans votre projet de candidature ? 

 J’ai entendu en arrivant ici beaucoup de propos  de soutien, mais ces paroles de soutien ne se traduiront en vote que si  nous avons des moyens d’aller voter et le premier moyen d’aller voter, c’est de se faire enrôler; je voudrais appeler tout le monde, mes partisans comme les autres, à venir s’inscrire massivement et à s’enrôler massivement dans les bureaux prévus à cet effet.

Avez-vous été  réellement été limogé de la Boad après la déclaration de votre candidature ?

J’y  suis encore en fonction et je suis, à ce jour, le président de la Boad. Je déciderai éventuellement de me retirer en son temps. En effet, il  y a un processus qui fixe les conditions dans lesquelles chacune des parties peut se défaire du contrat qui nous lie. Vous comprenez donc qu’à cette étape  rien ne  laisse transparaitre que je ne suis plus  en fonction à la Boad. D’ailleurs,  je viens du conseil des ministres de l’Uemoa où j’ai  présidé le conseil d’administration de la Banque et je n’y ai entendu à aucune de ces réunions quoi que ce soit qui puisse laisser penser que j’ai perdu la confiance de mes administrateurs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !