Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 07:03

Le mardi dernier, le gouvernement à travers ses ministres Gérard Kuassi de la fonction publique et porte-parole  et Désiré Adadja de la communication a rencontré la presse pour l’informer  des mesures qu’il a prises pour contrôler la crise née de l’affaire Icc-Services. C’était à l’Infosec de Cotonou. Depuis l’éclatement de la crise, c’est la toute première fois que le régime en place en dehors des communiqués des différents conseils des ministres décide de se prononcer officiellement sur la question.    

Georges godwill

A en croire  le ministre Gérard Kuassi, l’objectif du gouvernement à travers les différentes mesures prises pour juguler la crise est de faire rendre gorge aux responsables de Icc-Services, les amener à rembourser aux déposants ce qu’ils leur ont pris. Le porte-parole a ensuite fait comprendre que c’est dans ce régistre que le gouvernement a mis sur pied des structures pour connaître de l’affaire dans ses moindres détails. Parlant de structures, il s’agit : d’un comité de crise, un autre de suivi et une commission d’enquêtes judiciaires. De façon précise, lesdites structures recenseront dans un premier temps toutes les agences qui opèrent dans le domaine du placement d’argent, ensuite leurs responsables et enfin leurs avoirs afin de les récupérer pour payer leurs victimes, car a-t-il martelé, ce sont des sociétés qui sont dans l’illégalité. Pour réussir cette mission, Gérard Kuassi a déclaré que 142 agents seront recrutés pour recenser les victimes de cette escroquerie nationale. Toujours dans la même rubrique, il a fustigé les associations qui se créées de façon parallèle pour rencenser les déposants des agences de placement avant d’ajouter que cela n’engage pas le gouvernement. Le ministre de la fonction publique n’a pas manqué de souligner que les actions que mène actuellement le gouvernement dans le cadre du règlement de cette crise constituent des mesures conservatoires. A cet effet, il a expliqué que seules les conclusions de la commission d’enquêtes judiciaires permettront de prendre des mesures définitives dans le cadre de cette affaire. Par ailleurs, le conférencier a tenu à attirer l’attention  des hommes des médias  sur le caractère sensible du dossier avant de les exhorter à se rapprocher des structures en charge de la gestion de ce dossier avant la publication des informations relatives à l’affaire. La mise en application du decret 2010-273 du 11 juin 2010 a été le dernier point abordé par la ministre Gérard Kuassi aidé de son collègue de la communication. En effet, ledit arrêté fait obligation aux opérateurs Gsm d’avoir  des informations sur l’identité des acquéreurs de cartes Sim afin qu’on sache les propriétaires des lignes téléphoniques. L’application de ce decret facilitera en réalité les investigations non seulement dans le cadre de cette affaire mais aussi pour toute enquête.

Il n’y a pas encore d’accusé dans le dossier Icc-Service

La conférence de presse hier du gouvernement sur l’affaire Icc-Service a permis  de comprendre que dans le cadre de ce dossier personne n’est encore inculpé. Que ce soit le ministre Armand Zinzindohoué démis récemment de ses fonctions ou le procureur général, aucun d’eux n’est accusé de quoi que ce soit mais c’est plutôt pour les besoins de l’enquête que le chef de l’Etat a décidé de procéder à leur limogeage. Seuls ceux qui auront été épinglés par la commission d’enquêtes judiciaires seront présentés au procureur de la République. Avec cette sortie du gouvernement qui explique clairement la façon dont la crise est en train d’être gérée, c’est sûr que les ardeurs vont se calmer dans l’opinion.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !