Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 04:41
Nous venons d’apprendre de sources bien informées que le chef de l’Etat, Boni Yayi a instruit les ministres concernés pour règlement du crime que l’Etat béninois a, 20 ans durant commis contre la famille da Trinidade. Pour la petite histoire, il faut rappeler que c’est l’Etat béninois qui a loué auprès de feu da Trinidade son immeuble à la zone résidentielle, lequel sert de siège au Programme des nations unies pour le développement (Pnud) jusqu’à ce jour. Mais depuis aucun kopeck n’a été versé au propriétaire de la maison. Toutes les démarches entreprises par le propriétaire sont restées vaines jusqu’à ce que la presse s’en mêle. Le Béninois Libéré comme à ses habitudes est revenu une dizaine de fois sur l’affaire priant toutes les bonnes volontés et les belles plumes comme Gbégnonvi, Jérôme Carlos et Sulpice Oscar Gbaguidi de faire leur, l’affaire en vue d’une large diffusion. Pour un Boni Yayi que nous n’avons de cesse d’ ‘’allumer’’, on était à mille lieux de le voir s’investir sitôt dans ce dossier aux fins de son règlement. Et c’est ce qui est actuellement en train d’être fait. La famille da Trinidade a été déjà reçu par un ministre de la République au travers son conseil. La procédure est engagée pour que cette injustice soit corrigée. A moins d’une vilaine main jouant aux opposants au régime Yayi pour alourdir la procédure, le règlement ne serait plus qu’une question d’heure. Boni Yayi a corrigé une injustice qu’avaient négligée ses prédécesseurs Kérékou 1, Soglo, Kérékou 2 et même Kérékou3. Le prince du Changement vient de montrer à tous les Béninois sa capacité d’écoute des cris du peuple. Il a confirmé tout le bien qui est dit de lui dans certains milieux. On ne peut pas ne pas aimer ce Boni Yayi-là. C’est de ce Boni Yayi que 75% des Béninois étaient tombés amoureux courant mars 2006. Autant il nous est facile de dénoncer les frasques du Changement, autant notre bout d’écritoire est aussi disposer avec la même agilité à magnifier les hauts faits du boss du Changement. Pour ce Boni Yayi-là, la majorité des Béninois seront prêts à sacrifier leur vote. Merci monsieur, le président. Aboubakar takou

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !