Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 08:03

De jour en jour, le paysage politique béninois est en perpétuels chamboulements depuis la réélection du président Boni Yayi. Il y a 3 ans, le député Rachidi Gbadamassi a décidé de toquer sa veste d’opposant contre celle de la mouvance. Contre tous, il a choisi délibérément soutenir Yayi et le conduire jusqu’à la victoire au soir des élections présidentielles de mars 2011. Ce qui lui a valu les récriminations de l’opposition qui chantait que Gbadamassi était en perdition et en aventure inutile. Malgré tout, il a tenu bon. Mais aujourd’hui, les faits lui donnent raison. Comme il l’a prédit, le peuple a renouvelé sa confiance au président Boni Yayi en lui accordant un second mandat de la plus belle des manières avec un K.O dès le premier tour. Quand le son du tam-tam change, la danse change aussi, dit-on. Présentement, Dayori, Houdé, Domingo et Agoua, 3 ans après Gbadamassi, ont rejoint la maison dans laquelle l’honorable Gbadamassi devrait être traité normalement en prince, c’est-à-dire bien choyé. Malheureusement, tel n’est pas le cas puisque Gbadamassi est mal loti. On n’a jamais entendu parler que quelque privilège à lui offert par le Prince de la Refondation, Boni Yayi. Et pourtant, il y en a qui ont des parcs et autres privilèges pour des efforts qui ne sont même pas à la hauteur de ceux consentis par le député de la 8ème. Tout constat fait, il n’est plus financièrement assis comme il l’était au sein de l’opposition. Paradoxe pour paradoxe, Gbadamassi continue de soutenir le président Boni Yayi et surtout de croire en lui. Quel envoutement !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !