Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 07:01

Le président Boni Yayi a fait une descente sur à l’Aéroport international Cardinal bernardin Gantin pour apprécier le dispositif sécuritaire. La énième du genre car  il était dans ces mêmes locaux il y a environ deux semaines. Apparemment, une action quand on sait que cela lui permet aussi d’apporter ses recommandations pour l’amélioration de prestations. Toutefois, on ne peut pas ne pas s’interroger sur les raisons de ces incessantes descentes de Boni Yayi. Qu’est-ce qui peut bien faire courir Boni Yayi à ce point pour qu’il promette revenir voir comment l’amélioration du contrôle sécuritaire suit son cours ? Est-ce le besoin de renflouement des caisses de l’Etat ? Est-ce la peur d’un déclassement de l’aéroport à cause de sa porosité en ce qui concerne le passage de stupéfiants comme la menace en avait entre-temps pesé pour le port ? De toute façon, il n’est à écarter car « l’eau ne se fermente pas toute seule » dit une sagesse. Il y a toujours au moins un grain de maïs, mil ou sorgho, etc pour le faire. En effet, l’amélioration du dispositif sécuritaire, de contrôle à l’Aéroport international Cardinal Bernardin Gantin vise à permettre les détections des stupéfiants, l’interception des armes tant au niveau du contrôle des passagers et des leurs bagages que dans la salle d’honneur. Et ce n’et pas pour rien que Yayi annonce la réception de deux chiens pour renforcer le travail qui se fait. Si tout cela marche, l’image de cet  aéroport sera meilleur et rassurer plus les investisseurs et les étrangers à venir au Bénin. Autrement dit, il aura plus d’entrée d’argent. Quant au déclassement, tout est possible puisque depuis un certain temps, l’Afrique de l’Ouest est devenue une plaque tournante de la drogue et cela n’est pas du goût des Occidentaux et autres partenaires techniques et financiers. Aujourd’hui, le Bénin a plus que besoin de devises pour les nombreux projets de développement et toute occasion pour faciliter les entrées d’argent sont bonnes. Alors, pas auprès le port, l’aéroport en attendant les frontières terrestres de Sèmè Kraké, Hillacondji, et autres. Affaire à suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !