Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 05:10

(De quoi le transformer en Socrate)

 

23 sur les 83 députés ont répondu présent hier, jeudi 28 octobre 2010, à l’appel du président de l’Assemblée nationale, le professeur Mathurin Nago en ce qui concerne l’ouverture de la 2ème session ordinaire de l’année. Une situation qui a amené ce dernier à reporter cette session pour la semaine prochaine. 6ème pour ne pas dire l’énième report d’ouverture de la session à cause de quorum non atteint depuis le début de cette législature Nago. De quoi mettre le président de l’Assemblée sur une autre dimension, autrement dit, recourir à son instinct de pédagogue pour trouver les mots justes pouvant illustrer un tel état de choses. 6 reports de session pour une seule et même législature, c’en est trop surtout que ceux qui se font illustrer dans ces faux bonds sont des élus du peuple, aux frais du contribuable béninois. Ce qui montre que les poseurs de lapin doivent avoir leur raison pour persister dans leur dynamique. C’est pourquoi il urge de se demander si les 53 points inscrits à l’ordre du jour pour être examinés pour cette session, ne sont importants non seulement pour eux, députés, mais aussi pour le peuple béninois. A voir les points inscrits à l’ordre du jour outre le Projet de loi de finances, gestion 2011, il y a des points comme le projet de loi portant lutte contre la corruption en République du Bénin, qui ne laisse personne indifférent à un moment où le Bénin est classé à la 110ème position selon le dernier classement de Transparency international. L’autre chose, c’est que même si on n’aime pas la tête de Nago, il est permis de participer aux activités de l’Assemblée nationale en faisant en sorte qu’on n’ait pas affaire avec lui. Par ailleurs, il est à signaler que les députés ne sont pas en train de donner une bonne image du législatif béninois surtout quand on sait que de nombreuses personnalités étrangères viennent assister à ces cérémonies d’ouverture. Comme l’a dit l’autre hier, heureusement que c’est le dernier boycott de la session pour cette législature.

 

Jean kpingla

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !