Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 04:07

J.K

Il y a deux ans environ, le député Janvier Yahouédéou démontrait par a+b qu’il n’est possible qu’on aille aux présidentielles de mars 2011 avec la Lépi. Malheureusement, les gens dont des proches de Boni Yayi qui n’ont pas saisi ce que tentait de démontrer le député, n’ont pas hésité à tirer à boulets rouges sur le député en l’accusant de ne pas vouloir d’un instrument qui va contribuer à rehausser la démocratie béninoise. Aujourd’hui, les faits sont en train de lui donner raison démontrant ainsi que Yahouédéou avait une longueur d’avance de 12 ans sur le reste du pays qui croyait qu’il suffisait d’un peu de chose pour avoir une véritable Lépi pour les présidentielles de mars prochain. C’est qui est une grave erreur car les faits sont là pour en témoigner. En effet, se faire réélire pour un président en Afrique est un jeu d’enfants, disait Sony Labou Tan’si dans son ouvrage Une Vie et demi. Aujourd’hui, la donne semble être toute autre pour le président Boni Yayi pour qui l’élection présidentielle de 2011 doit passer par la Lépi. Ce que les députés de l’opposition n’entendent pas de la même oreille. Et pour cause, lundi dernier, les députés de la cinquième législature ont procédé à la mise en conformité de la loi sur l’élection du président de la République au Bénin avec la reprise des articles incriminés par la Cour Constitutionnelle dans sa décision Dcc 10-116 et 10-121  des 08 et 16 octobre 2010. A la lecture du contenu de tout ce qui a été prévu, on en vient  à remarquer que les députés n’ont pas voulu s’attabler sur une quelconque possibilité d’aller aux élections avec la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) dont la réalisation est en cours. Mieux, ils ont pris des dispositions pour une autre solution. Il s’agit d’une Liste électorale informatisée pour les élections au cas où on n’arriverait pas à finaliser la Lépi.  Et c’est bien la finalisation de la Lépi qui pose problème car aujourd’hui il y a trop de suspicions sur la manière dont se déroule la réalisation de ce  grand outil qu’est la Lépi. Quand on y voit les obstacles naturels, techniques et humains, on en arrive à se dire que les députés viennent d’enterrer la Lépi par leur vote du lundi dernier sur la mise en conformité. Ce qui permet de dire qu’ils ont chanté le requiem d’une Lépi pour 2011 car ils sont conscients que la probabilité de  réalisation de cet instrument n’est pas effective. Autrement dit, il serait pas possible que la Lépi soit achevée avant mars 2011, donc pas utilisable pour les joutes présidentielles de mars 2011. Cependant,  comme pour ne pas laisser bredouille le président Boni Yayi dont le vœu pieux est la Lépi à tout prix pour les élections à venir, la liste palliative semble être toute trouvée pour le calmer.  Même si à ce niveau, il n’aura pas une marge de manœuvre pour faire balancer les voix en sa faveur. C’est pourquoi il faut voir à travers les diverses préoccupations des députés des chansons de requiem pour la mort prochaine de la Lépi. A l’avenir, les gens accorderont plus de crédits aux dires du député Yahouédéou qui est plus qu’un visionnnaire.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !