Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 06:38

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1073750139 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:10.0pt; margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;} .MsoPapDefault {mso-style-type:export-only; margin-bottom:10.0pt; line-height:115%;} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

Jk

S’il y a une route où les usagers sont laissés à leur propre sort, c’est bien sûr la route inter-Etats Cotonou-Ouidah. En effet, c’est un véritable casse-tête de circuler sur cette voie à cause de l’état piteux de cet important axe routier et il n’y a pas cet usager-là qui ne se plaint pas chaque ou qui n’est pas abattu à chaque fois qu’il doit emprunter cette route en partant du carrefour Godomey jusqu’au-delà de la latitude de Pahou. Il est vrai que la voie connaît la réalisation d’un échangeur mais cela n’est pas pour autant bon qu’on laisse la partie en mauvais état sans aucun soin. Cette partie comporte non pas des nids de poules mais des nids d’autruche. Ils sont devenus des trous béants au point où d’aucuns n’hésitent pas à parler de puisards de la mort. Non seulement ces puisards de la mort amortissent les véhicules et autres motos mais aussi et surtout ils sont la cause de nombreux cas d’accidents qui se terminent par des accidents mortels qui sont enregistrés chaque jour. Ce calvaire qu’endurent quotidiennement les usagers de cette voie qui n’ont de cesse de se soigner et rendre régulièrement visite aux mécaniciens, n’a jusque-là pas eu un écho favorable du côté des autorités. Sinon comment comprendre que l’on laisse cette voie dans son état catastrophique qui n’honore guère le Bénin qui se veut dans un futur proche un pays émergent ? Même le ministre en charge des transports, Lambert Koty, en fin connaisseur du domaine pour avoir été directeur général de l’Agétur, n’a pas cru devoir interpeler ses services compétents afin qu’on réduise le calvaire des populations car si on n’y prend pas garde, les puisards de cette route vont se transformer en puits et engloutir plus de monde. Il urge donc qu’on colmate ces trous béants en attendant de refaire cet axe qu’empruntent des milliers de personnes chaque jour. De toute façon, la Refondation que l’on prône ne se fera pas avec des cadavres, bien au contraire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !