Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 23:50

Le ballet des ministres du gouvernement continue à travers le pays en ce qui concerne l’affaire Icc-Services. Alors que le bout du tunnel n’est pas pour demain, le gouvernement du Changement ne manque pas d’arguments pour que les populations sachent qu’il n’est pas en train de dormir sur ses lauriers à un moment où les épargnants sont dans le désarroi. C’est pourquoi on assiste à des tournées des ministres un peu partout. Tournées qui visent à rassurer les populations et à leur dire que leurs capitaux ne seront pas perdus. Autrement dit, les épargnants seront remboursés dans la mesure possible des fonds récupérés auprès des divers responsables de Icc-Services, comme l’a dit le ministre en charge de l’industrie, Candide Azannai, sur une chaîne de télévision. Parmi ces ministres qui sont sur le terrain, on peut citer par exemple les ministres Issa Badarou et Michel Comlan Sogbossi. A y voir de près, cette manière d’aborder ce problème suscite des interrogations car c’est chercher à distraire les populations. L’autre chose qui énerve les gens, c’est l’argent du contribuable qui est utilisé pour les permettre aux délégations de ces ministres de continuer à se rendre d’une ville à une autre,  commune à une autre. Et qui parle de délégations ministérielles dit une dizaine de personnes. Donc, il faut des véhicules et surtout les loger. Ce qui suppose un budget consistant. Ce n’est pas que ces tournées sont mauvaises en soi, c’est le fait de les multiplier qui est mal. Cela est ressenti comme s’amuser avec la misère et le désarroi des populations dupées par Icc-Services puisqu’il se dit que l’argent du contribuable utilisé pour le financement de ces voyages, peut être mis à contribution pour accélérer le processus visant le remboursement des épargnants. Il urge maintenant que gouvernement corriger le tir au lieu de continuer à jeter par la fenêtre des sous de l’Etat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !