Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 06:37

(Yayi et Hounkpatin appelés au secours)

 

WL

A mesure que les jours avancent, certaines précisions se font jours dans le dossier SBEE et des langues se délient. C’est ainsi que nous avons pu,  des suites de notre enquête mieux connaitre un des cadres à la mauvaise réputation bien établie  quand il s’agit de frasques. C’est-à-dire malversation, clientélisme etc. En effet, relevé de ses fonctions de chef service  juridique suite à la recommandation du conseil des ministres le 17 Décembre 2007 (voir conseil des ministres et rapport de passation de service)  le nouveau patron du patrimoine, du contentieux et du service juridique T.H a depuis lors fait ses classes. Pour la petite histoire, en 2005  il passait des  nuits blanches derrière les barreaux, pour avoir été mêlé dans une affaire retentissante de détournement de bien saisis.  Il est du reste accusé par quelques agents de la maison d’avoir en tant que responsable du service juridique de la SBEE demandé de payer des créances à une société (EIMVEL) en litige contre la Sbee, ceci contre ordonnance du tribunal. D’aucun rappelle aussi que T.H avait été,  du  temps où il était responsable à Lokossa,  mêlé à des affaires pas très claires avec la clientèle  qui lui ont valu d’être blâmé.  

Ce qui étonne, c’est que ce soit ce cadre relevé de ses fonctions en même temps que certains nombres de responsables de la SBEE à l’époque qui ait été choisi pour assumer la double responsabilité de la gestion du patrimoine de la société et du contentieux à travers la direction du patrimoine et du risque. C’est à croire, que dans cette maison, il n’y a pas de mémoire pour rappeler les décisions prises ultérieurement. Autrement on comprend  difficilement le choix porté sur ce récidiviste pur et dur pour cumuler deux postes sensibles précédemment distincts et dont l’occupation lui est logiquement interdit du fait de son passé sulfureux et de ses nombreuses difficultés dans la gestion de la chose publique. Pire, c’est lui du haut de son strapontin qui organise les postes de responsabilité, qui fait et qui défait l’organigramme. C’est à ce titre  qu’il procèderait à des affectations à la DRH-DRL et autres. Nos sources confirment que c’est toujours en tant que tel que plusieurs décisions  complètements renversantes ont semé de bordèle dans la maison. Par exemple celle qui fait qu’un cadre expérimenté de plus de 20ans de service se fait remplacer  par son assistant justifiant d’état de service d’à peine quatre ans, sans que le premier n’est rejoint un nouveau poste au moins équivalent au précédent. Ce qui ouvre le débat sur l’avancement et le reclassement des cadres. Et là, c’est une autre paire de manche. Ça  grogne  de partout dans la maison. Les femmes mariées en attente d’une justice dans leur positionnement aux postes de responsabilité sont par ce fait soumises à toutes sortes de pressions allant jusqu’au harcèlement sexuel. Mettant en place une sorte de promotion canapé pour les plus hardis et les plus déterminés à avoir le poste et jetant aux orties celles qui résistent. Une situation qui pousse les employés a en appeler l’attention du DG et surtout de Boni Yayi qui reste le dernier recours devant tant de frustrations et d’injustice.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !