Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 07:08
charles-élysée e. Après les 48 heures de grève des mardi et mercredi dernier, il était normal que l’assemblée générale extraordinaire du lundi 12 septembre dernier qui a décidé du mouvement de débrayage reconductible puisse se réunir pour décider de la reprise ou non de la grève. C’est donc à cette tradition qu’a sacrifié hier jeudi 16 septembre 2011 le syndicat des douanes du Bénin (Sydob). Réunis dans la salle des conférences de la direction générale des douanes, les disciples de Saint Mathieu membres du Sydob, ont vu défiler tour-à-tour les ministres de l’intérieur et de la sécurité publique et celui de l’économie et des finances. Bénoît Assouma Dègla ministre de l’intérieur et de la sécurité a été assurément celui qui a le plus comblé les attentes des douaniers. En effet, tout-puissant ministre de l’intérieur qu’il est, il a eu l’humilité des grands hommes en demandant, et ce devant micros et cameras, pardon trois fois aux douaniers afin qu’ils ramènent la balle à terre. Cet acte, loin de faire de lui un poltron, témoigne de sa grandeur d’esprit. Le ministre de l’intérieur Benoît Dègla a pour finir rassurer les douaniers que son ministère mettra tout en œuvre pour assurer et garantir d’avantage la sécurité et la quiétude des douaniers afin qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Le ministre de tutelle des douaniers a elle aussi abondé dans le même sens, en rappelant aux siens qu’elle est un des leurs et par conséquent, elle comprend la justesse de leur combat. Cependant, elle les invite à regagner leurs postes pour que les objectifs qu’ils se sont fixés soient atteints et pourquoi pas dépassés. Que retenir du communiqué final ? Suite à ce défilé ministériel, les travaux ont continué. Il faut dire que les avis étaient partagés. Ce n’est que tard dans la soirée que l’assemblée générale a délibéré et a rendu public le communiqué final sanctionnant les tractations. Lu par la secrétaire générale Mme Catherine Egounlety entourée pour la circonstance des membres du bureau du Sydob dont les capitaines Saddek et Laourou, le trésorier général Hounyo, Mme Éloïse Akinocho etc. le communiqué final après avoir rappelé que le mouvement de grève historique des mardi 13 et mercredi 14 septembre dernier a été suivi à 100%, les agents et auxiliaires des douanes réunis en assemblée générale extraordinaire, ont examiné les points relatifs à l’évaluation du mouvement de grève et les perspectives. Pour ce qui est de l’évaluation du mouvement de grève, ils constatent avec satisfaction la réussite totale de la grève ce qui témoigne une fois encore de la justesse de leur revendication. Pour ce qui est des perspectives, ils ont observé un début de solution aux différents points de leur plate-forme revendicative dont la promesse du gouvernement de mettre un terme à la campagne de dénigrement des douaniers, du début timide de présentation d’excuses publiques, le retrait effectif des trente neuf (39) agents des douanes du contrôle mixte etc. décident de faire confiance à la bonne foi du gouvernement en lui accordant un moratoire de quinze (15) jours pour améliorer son score. En conséquence, ils suspendent le mot d'ordre de grève jusqu’à I’ expiration du délai des quinze (15) jours. Enfin, le Sydob remercie le peuple béninois, la presse et les syndicats frères et amis pour leur soutien sans cesse renouvelé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Société
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !