Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 04:31

(150.000.000  jetés par la fenêtre selon les services du ministère des finances)

De sources crédibles, précisément du  ministère des finances, une tournée ministérielle qui dure deux jours coûte au contribuable une bagatelle de 150.000.000 f Cfa. Dans cette somme sont inclus les per diem des ministres, des députés, associés au déplacement, des collaborateurs du ministre, de la presse, du chauffeur bref, toute la délégation mobilisée pour la tournée est rémunérée. Dans le cadre de l’affaire Icc-Services, le gouvernement a déployé sur toute l’étendue du territoire, les ministres du gouvernement pour expliquer sa neutralité dans le scandale et l’effort qu’il fournit pour résoudre le  problème. Voilà des jours, plutôt des semaines que le gouvernement a lancé ces tournées ministérielles dans tous les départements du pays. Au vu de ce que coûte une tournée de deux jours au contribuable, les dépenses d’une délégation ministérielle (150.000.000 f Cfa tous les deux jours) multipliées par le nombre de départements et par le nombre de jours faits sur le terrain, le calcul est vite fait. Ce sont encore des milliards qui vont en fumée au nom de Icc-Services. C’est  à croire  que malgré le faite que le réseau d’escroquerie  soit démantelé, il continue d’aspirer l’argent du contribuable. Après les responsables d’Icc-Services, ce sont maintenant les ministres qui à travers leurs tournées fument les fonds de l’Etat car cette soit disant tournée n’a aucun sens. Icc-Services, après avoir été une gangrène pour l’économie du pays, se transforme en gouffre financier pour l’Etat. Ces milliards qui sont gâchés auraient pu servir à construire dans un village une école pour former des âmes ou un hôpital pour sauver des vies ou encore améliorer les conditions de travail de ces cadres qui se sacrifient pour le pays. Quand on prétend changer un pays, ce n’est pas en dilapidant les fonds qui vont servir à le construire. C’est plutôt en investissant dans des projets d’avenir mais jusqu'à preuve du contraire, le scandale Icc-Services pour lequel ces fonds sont dilapidés n’en est un. Alors quel bénéfice la population tirera de ces nombreuses tournées quand elle n’a pas accès à ce qui est vital pour sa survie ? Chers ministres, la question vous est posée.    

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !