Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 02:33

Installé depuis quelques jours  par le chef de l’Etat, le docteur Thomas Boni YAYI, Gatien HOUNGBEDJI est sans doute  l’homme qu’attendait le peuple béninois. Pour toute mission, il lui faut des moyens.

Sidoine AHONONGA (stag)


L’homme qui détient la connaissance même logé dans son coin est souvent sollicité pour mettre son expertise au service du peuple… Telle une bonne nomination proclamée le 20 Août dernier en conseil des ministres, le haut commissaire auprès  du président de la République chargé de  la Solidarité Nationale, candidat malheureux aux élections présidentielles de Mars 2006, Gatien Houngbédji cherchait seulement un strapontin pour apporter sa pierre à l’édifice. Et maintenant que  la prière de l’homme fut exhaussée, les béninois veulent voir leur bienfaiteur de tous les jours à l’œuvre. Il  y a bien longtemps que les populations ont vu la personne de Gatien dans des actes salvateurs. Avec cet exploit, le précurseur  du Changement a fait peau neuve  dans son équipe pour effacer quelque peu les affronts du régime en place. Mais il est loisible de se demander un mois après cette nomination si l’homme d’amour, porté au pinacle a les moyens  qu’il faut pour accomplir cette noble mission à lui assignée. C’est vrai que la démarche a été bonne mais comme on le reconnaît à Gatien Houngbédji, il n’a  jamais cessé de mener des actions susceptibles de régler les différents et les vicississitudes auxquels les béninois sont assujettis. Le président de l’Udes, Gatien Houngbédji  apparaît visiblement  aujourd’hui comme le messie du Changement, outre Pascal Iréné Koukpaki, qui est capable de soigner l’image d’une équipe qui jusque-là  n’a pas fini de tirer une épine du pied. En ces temps de crise et de changement climatique  où une bonne partie du peuple béninois n’attend que du soutien pour une amélioration de leurs conditions de vie, le  gouvernement et son chef ont grand intérêt à mettre les moyens à la disposition du fidèle consolateur des béninois pour relever le premier et grand défi du moment. Une fois, sorti de son refuge, l’homme dont le cri de guerre reste « boumba boumba », Gatien Houngbédji, peut comme le dirait l’autre faire l’affaire histoire de soulager toute une nation  désespérée en ces temps où dictent leur loi aux populations, les dernières pluies diluviennes. Connu comme l’homme de la situation aussi généreux, Gatien Houngbédji n’a d’autre solution aujourd’hui que de répondre promptement aux cris de détresse des populations ceci pour marquer des points précieux au président Boni YAYI. Si tant est que le docteur Thomas Boni YAYI a fait un bon choix en nominant la valeur sûre Gatien Houngbédji pour  garder un si grand poste, il faut alors conjuguer les efforts en soutenant avec la  manière l’homme, sensible aux souffrances des citoyens béninois. Mieux  vaut tard que jamais dit-on, et il est grand temps que par solidarité, Gatien Houngbédji fasse sa première et belle sortie pour redonner du souffle aux sinistrés. Cet acte viendra à coup sûr porter le président de la République aux devants de la scène.   

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !