Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 06:59

(C’est comme cela ça commence…)

Chercher des poux sur le crâne d’un chauve, c’est ce que l’agence internationale pour l’énergie nucléaire (Aiea) est en train de faire au Bénin car elle a cette manie de réveiller le chat qui dort. Sinon comment comprendre le fait que l’Aiea ait délégué au Bénin trois (03) experts pour plaider en faveur d’une loi sur le contrôle de l’énergie nucléaire ? En effet, l’Aiea réputée pour réguler l’utilisation de l’énergie nucléaire dans le monde est connue pour ses interventions dans les pays (Corée du Nord, Inde Pakistan, Irak ou Iran) qui ont des armes, centrales nucléaires ou en passe de l’avoir, venir dans un pays dont les ambitions ne sont pas de disposer de centrales nucléaires à plus forte raison d’armes nucléaires, pour une plaidoirie en faveur d’une loi, ressemble à de la provocation ou à une plaisanterie de mouvais goût. Certes, le Bénin est confronté depuis un certain temps à des problèmes de délestage mais jusque-là, les dirigeants n’ont jamais parlé d’énergie atomique. La seule qui sort d’innovation pour arriver à bout de ce problème est la construction d’une turbine à gaz depuis un certains. Ce qui est loin du nucléaire. En somme, les ambitions du Bénin n’ont rien à avoir avec le nucléaire. Si le Bénin produisait de l’uranium, cette venue des 3 experts pouvait se comprendre. Autre que cela, il faudra réellement chercher à comprendre cette démarche qui n’a rien d’anodin. A moins que ces experts ne soient venus inciter le Bénin à entrer dans la danse du nucléaire. D’un autre côté, il faut dire qu’à l’Aiea, on s’ennuie et qu’on a décidé de purger les fonds du budget de l’agence en envoyant les membres dans tous les pays pour de supposées plaidoiries en faveur de vote de loi sur le contrôle de l’énergie nucléaire. Ce qui peut expliquer la présence des hommes du directeur général de l'Agence internationale à l'énergie atomique, Yukiya Amano, la semaine dernière à Cotonou. De toute façon, on n’a pas encore découvert ou flairé ne serait-ce qu’un filon d’uranium au Bénin. Toutefois, il est à se demander si ce n’est pas un autre topo de la Refondation puisqu’aujourd’hui, on peut tout jurer au nom de la Refondation étant entendu que le son contenu n’est pas si connu des populations. Alors, affaire à suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !