Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 07:03

 Annie Léwan

Yayi  était hier au domicile de son prédécesseur,  le Général Mathieu Kérékou, avec lequel il s’est longuement entretenu. Arrivé chez le caméléon aux alentours de 18 heures, c’est après 20 heures que Boni Yayi  a  quitté le domicile de son hôte.  Une rencontre qui s’est déroulée  avec en toile de fond les probables candidats à la prochaine présidentielle et les soutiens indispensables dans ce cadre. Boni Yayi inquiété par la montée  en puissance de ces principaux adversaires, ou supposés tels, est allé demander le soutien de son prédécesseur, histoire  de les contrer de façon efficace.  En effet même absent du pouvoir depuis près de 5 ans, l’ancien chef d’Etat bénéficie toujours d’autant de ferveur qu’il y a quelques années. Son successeur n’ayant  pas su le faire oublier, il peut se targuer d’être l’un des hommes  les  plus connus et courus au Bénin.  Espérant peut-être une transmission par contagion, le chef de l’Etat s’est plusieurs fois rendu chez Tcha, le Kaméléon, chaque fois avec les mêmes  motivations, un soutien officiel. Hier c’était encore le cas, Boni Yayi après avoir longuement parlé de l’actualité, ce qui en réalité ne le préoccupait pas, a finalement abouti à l’essentiel ; comment amener son hôte à lui tenir les mains pour les prochaines joutes électorales. Malgré cet appel pressant, le Général restera aussi énigmatique qu’il l’a toujours été en ne donnant aucune réponse claire. Bien au contraire, c’est avec quelques petites phrases ambiguës qu’il a une fois de plus renvoyé son successeur. Ainsi bien malgré lui, Boni Yayi a dû faire machine arrière en attendant la prochaine fois.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !