Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 03:21

Au fur à mesure que l’on approche de mars 2011, les hommes  politiques ne manquent d’initiatives pour innover dans leur stratégies de reconquête du pouvoir. Pour eux, toutes les occasions sont bonnes pour rallier à sa cause les populations en grand nombre même si c’est à compte-gouttes. C’est dans cette optique que le président de la République, Boni Yayi, a effectué le week-end écoulé une sortie à l’Aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cadjèhoun. Une sortie pour rencontrer les pèlerins devant prendre leur vol pour l’Arabie Saoudite afin de remplir le 5ème pilier de l’Islam.  Loin de tout ce qu’on a voulu faire croire aux populations à savoir que le président s’est rendu là-bas pour souhaiter un bon voyage à ces personnes qui vont à la Mecque, il est à voir une stratégie politique dans cette démarche. « L’eau ne se fermente pas toute seule », dit un proverbe africain. Si Boni Yayi a quitté son palais pour se rendre à l’Aéroport international Bernardin Cardinal Gantin de Cadjèhoun, c’est parce qu’il est conscient que les joutes électorales de mars 2011, vont se dérouler sur un rien, autrement dit dans un mouchoir de poche. C’est pourquoi il urge pour lui de commencer par charmer l’électorat musulman d’autant plus qu’il y a eu assez de couacs dans l’organisation de ce Hadj 2010 malgré la nomination de Rafiou Toukourou. Une situation qui ne donne pas une bonne image de lui auprès de cette communauté qui croyait fermement que la création de ce poste allait alléger la souffrance des pèlerins pour la Mecque en leur évitant les tracasseries administratives et les longues nuits de veilles et de nuits à passer à la Mosquée centrales de Zongo. Voilà ce qui certainement a suscité cette démarche de charme de Yayi. Reste à savoir si le message est passé car en demandant aux pèlerins de prier pour la nation en Arabie saoudite, c’est une manière pour lui de dire prier pour que les élections présidentielles de mars 2011 lui soient favorables car la menace Abdoulaye Bio Tchané plane en permanence sur sa tête.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !