Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 06:53

Le déclassement du Port autonome de Cotonou poumon de notre pays est assimilable à une ruine de notre économie car tous les navires commerçants seront détournés vers les Ports du Togo, Ghana et Côte d’Ivoire. Alors il faut montrer un bon visage de notre port et éviter tout risque de déclassement.


Frédéric Adounvo

Très tôt le vendredi 14 Octobre dernier, le ministre Jean-Michel Abimbola a fait une tournée d’inspection dans l’enceinte portuaire. A la tête d’une forte délégation composée entre autre du Directeur général et du commandant du Port autonome de Cotonou, le ministre de l’économie maritime est allé voir si ses précédentes instructions ont été respectées et si tout est mis en œuvre pour donner un visage assez propre au Pac. En effet, dans l’optique de la visite des garde-côtes Américains, le ministre avait ordonné que toutes les épaves de bateau qui jonchent le port soient dégagées. Et c’est pour constater de visu si ces instructions ont été suivies à la lettre qu’il s’est rendu lui-même sur place. Effectivement, les agents de la Société Bénin Scaphandrier étaient à pieds d’œuvre pour dégager toutes les épaves de bateau qui encombraient le port et qui servaient de refuges aux individus indélicats. Ensuite, cap a été mis sur un autre endroit du port. A chaque étape, le ministre Abimbola et le Directeur du port relevaient toutes les choses qui devraient être faites avant la venue des Américains. Selon Ada Léon, commandant du port, tout sera prêt à son niveau pour recevoir nos estimés hôtes. Il sera notamment instauré une zone de sécurité entre les navires soumis au code ISPS et les autres navires. Il sera opéré un double filtrage au niveau du port pour sécuriser les eaux maritimes du Bénin. Prenant la mesure d’un éventuel déclassement du port qui signifierait la ruine de notre économie nationale, le ministre Abimbola fait des pieds et des mains pour que les activités au sein du port respectent les normes du code ISPS. Par mesure de précaution le ministre de l’économie maritime prévoit déjà revenir au Port pour voir si les choses avancent toujours dans le bon sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !