Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 04:36

L.Y

Comme annoncé il y a quelques jours, les responsables du Rassemblement des démocrates indépendants Rdi anfanni ont démarré la mobilisation pour le départ de Boni Yayi en 2011. Seulement quelques heures après l’installation de la coordination communale de Parakou, le président national du parti à la tête d’une forte délégation s’est rendu le samedi dernier dans la commune de N’dali pour le même exercice. Comme à Parakou, la mobilisation était à son comble. Venus des cinq arrondissements de cette ville, les militants et militantes du Rdi ont pris d’assaut les lieux pour témoigner leur engagement et leur soutien au président du parti. Contrairement à ce qu’avait prévu le protocole, le rencontre s’est vite transformée en un semblant de meeting  au cours duquel chacun prenant la parole a dit le bien fondé de l’objectif du Rdi pour les prochaines présidentielles. La rencontre a été festive. Les groupes folkloriques qui rêvaient d’une occasion du genre pour témoigner leur adhésion au parti de Sam Adambi et de El Hadj Sasif ne se sont pas fait prier. D’une spontanéité militante ils ont animé la rencontre de nombreuses  compositions artistiques aux éloges du parti. Ceci pour le plaisir des responsables et les nombreuses personnalités de l’acarne Abt tels que le Ca2 de Parakou et le Dst de la mairie de Parakou.

 

Prenant la parole cette fois-ci en Baatonou, l’honorable Samou Séïdou Adambi comme ce fut le cas à Parakou a annoncé aux nombreux militants venus honorer de leur présence cette occasion d’installation, que le buffle du Rdi travaille pour sauver la démocratie béninoise ce qui passera  forcement par l’alternance en 2011. Après cette précision qui a suscité dans la foule des applaudissements nourris, le président national a procédé à l’installation des vingt quatre membres de coordination communale. Dans la foulé, le Ca2 de Parakou qu’on connaissait très discret n’a pu s’empêcher d’affirmer à la presse que le Changement n’est plus en panne mais qu’il a pris l’eau. Et à un autre d’ajouter qu’il a coulé le moteur simplement parce que son chauffeur le conduit sans vidange et sans l’eau dans le radiateur. Le Dst pour sa part a précisé que N’dali est une terre conquise pour le compte de la candidature de Abt. « Nous sommes libres de tenir des réunions Abt partout à N’dali parce que les populations de cette ville adhèrent entièrement à la candidature de notre leader». Pour sa part, le président de bureau communal,  Nassirou Koto Yérima a juste précisé que contrairement à ce qu’on peut penser, la cérémonie de son installation n’est qu’une formalité car depuis des mois déjà, ils sont sur le terrain, les membres de son bureau et lui et faisaient le travail. N’empêche, il n’a pas manqué d’ajouter que la chose à toute son importance dans la mesure où non seulement elle a permis aux militants de connaître à qui s’adresser désormais dans la commune. Elle leur a aussi permis d’entendre des bouches les plus autorisées qui sera leur candidat pour les élections présidentielles de 2011. A la question de savoir s’il n’a pas peur des pressions, il a juste répondu par une analyse « si le virus du Sida savait qu’en infectant son porteur qu’il mourra avec lui, il ne le fera jamais »

 

 

 

La grande campagne des adhésions

 

Désormais convaincu que le Rdi est la plus grande formation politique crédible et capable de défaire  les Fcbe dans le septentrion, les populations ne se font plus prier. Unies pour la cause du parti c’est-à-dire l’alternance en 2011, c’est par milliers qu’elles frappent à la porte pour intégrer le groupe. Dans la matinée d’hier, ce sont les jeunes de l’association de développement de Tourou, qui à travers une rencontre grand public ont dit leur adhésion au groupe. Pour ces membres de l’association Nonsina, les raisons de cette décision est que Boni Yayi contrairement à ce que recommande la sagesse a oublié l’arbuste derrière lequel il s’est caché il y a quelques années pour tirer sur l’éléphant. Pour leur porte-parole, le secrétaire général adjoint de l’association, Souléman Koto Kora, c’est au soir des prochaines élections qu’on mesura la portée de leur acte qui jurent-ils aidera le nouveau parti à atteindre son objectif, celui de tourner pour le bonheur du peuple béninois, la page trop sombre du Changement.

 

25 conseillers de Yayi débarquent des Fcbe et Durr-barka

 

Après avoir donné à la faveur d’une conférence de presse leur démission du Durr-Barka il y a quelques semaines, Zoulkaner Traoré et une grande partie des élus locaux, chef de villages et chefs quartiers de villes ont décidé de faire  désormais chemin avec l’honorable Sam Adambi et El hadj Sasif dans leur parti le Rdi Anfanni. Cela, ils l’ont fait savoir à la faveur d’une conférence de presse donnée dans la matinée de dimanche au siège du parti à Parakou. Devant un parterre de journalistes, les très bouillants Traoré Karamba et Geoges Gbesso ont tour à tour précisé qu’après réflexion et analyse, les membres de leur collectif ont fini par réaliser que le Rdi est le parti le mieux organisé. Pour eux, l’idéologie du parti, la clairvoyance et le sens d’écoute et de courage de ces responsables épatent et montrent qu’il ne peut jamais se tromper dans ses choix politiques, raison pour laquelle, fatigués disent-ils de mentir aux populations pour cause du régime, ils ont décidé de le suivre dans sa marche pour la nouvelle révolution en 2011. Profitant de cette occasion qui a regroupé des dizaines d’élus locaux, les conférenciers ont publiquement demandé pardon aux populations de Parakou pour leur avoir pendant longtemps menti. Vu que ces nouveaux venus sont pour la plupart des renards de surface, on peut déjà affirmer sans risque de se tromper que les responsables du Rdi n’ont pas perdu du temps à mettre en œuvre  leur menace de destruction des armes de l’adversaire avant l’action. Yayi l’aura cherché car comme le dit un adage fon, ‘’quand vous êtes sur un front de bataille et que pour vous plaignez d’avoir sommeil, c’est qu’il y a quelque chose dans l’au-delà qui vous appelle’’. Il n’aurait pas dû décider de casser l’échelle Adambi-Sasif qu’on n’assisterait à rien de tout cela.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !