Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 02:25

(La preuve que la municipalité a encore du boulot)

Depuis quelques jours, des pluies torrentielles s’abattent sur la capitale économique du Bénin, Cotonou.  Même s’il faut reconnaître qu’en saison pluvieuse la ville est inondée, il faut cependant dire que le lundi dernier, c’était le comble. Toute la ville était sous l’eau même les voies goudronnées n’ont pas été épargnées. Il fallait emprunter hier la voie qui mène du carrefour Toyota au stade de l’Amitié pour se rendre compte de cette réalité. La quasi-totalité des voies d’accès aux quartiers était bouchée au grand dam des populations qui ne savent plus à quel saint se vouer. Pour circuler, il fallait carrément des pirogues ou se doter  de nageoires tel un poisson, le niveau de l’eau étant trop élevé.  Il y a des lustres que  l’eau  a atteint ce niveau dans la ville vitrine. Chose surprenante quand on sait que pour prévenir l’inondation, la mairie de Cotonou a construit des collecteurs un  peu partout dans la ville. C’est à croire que l’eau n’attendait que les collecteurs pour se déchaîner et montrer aux autorités municipales qu’il en faut beaucoup plus pour  régler son problème. Face à l’ampleur que prend l’inondation à Cotonou depuis quelques jours, la mairie de Cotonou doit prendre des dispositions pour  régler de façon efficace et durable ce problème sinon c’est toute la ville qui va disparaître un jour.

Repost 0
Published by Fockly - dans Radio écouteurs
commenter cet article

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !