Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 05:58

Les candidats béninois au hadj 2011 ont quitté hier Cotonou pour le Nigeria d’où ils prendront des vols pour rallier la Mecque. Une option qui s’est imposée aux autorités béninoises suite à l’incapacité de la Compagnie aériennes Al Lama de respecter ses engagements qui consistaient à convoyer les pèlerins à la Mecque et les ramener. Un imbroglio total qui a même coûté au Haut commissaire au Hadj Rafiou Toukourou son fauteuil et qui pour une fois de plus a mis à nu l’incapacité notoire du Bénin à faire voyager à temps et dans de bonnes conditions les candidats au hadj. L’organisation du convoyage des pèlerins béninois vers le lieu saint de l’Islam est devenue depuis quelques années l’otage d’une mafia qui n’est préoccupée que par le fait de se faire de l’argent sur le dos des candidats au hadj. En dépit du fait  que ces fidèles musulmans prennent les dispositions pratiques et financières pour être à la Mecque à temps, la mafia s’arrange toujours pour que le voyage se passe dans des conditions très peu recommandables. Pour juguler ces difficultés artificielles fabriquées par la mafia qui s’est accaparée de l’organisation du convoyage, le régime du président Boni Yayi a mis sur pied une commission composée de musulmans et chargée de veiller à la bonne organisation du voyage des candidats au hadj. Mieux, le Haut commissariat au hadj a été créé. Cependant, les problèmes demeurent. Pour cette année, après un avis d’appel d’offres lancé pour sélectionner une compagnie devant se charger du convoyage des pèlerins, c’est l’agence de voyage Al Lama qui a été retenue alors même qu’elle n’avait pas d’avions et n’a pas pu verser les frais de garantie à la banque. Conséquence, elle a été incapable d’organiser le voyage des candidats au hadj. Les pèlerins qui devraient déjà commencer à rallier la Mecque depuis le 17 octobre selon le calendrier établi par les autorités saoudiennes de l’aviation civile, ont quitté Cotonou seulement hier non pas pour l’Arabie Saoudite mais plutôt pour le Nigeria. Un pis-aller qui ne met pas les pèlerins à l’abri de surprises désagréables dans la mesure où il n’est pas sûr qu’ils puissent tous effectuer le voyage.  Car, avec le géant de l’Est dont le nombre de musulmans dépasse de très loin l’ensemble de la population béninoise, il serait difficile voire impossible que tous les pèlerins béninois puissent voyager avec les Nigérians.

Le gouvernement doit prendre ses responsabilités

Avec les ratés observés dans l’organisation du convoyage des pèlerins pour le hadj, le chef de l’Etat a démis de ses fonctions le Haut commissaire au hadj. Au vu de tout le désordre qui prévaut dans ce milieu, le président de la République ne doit pas limiter les sanctions à la personne de Rafiou Toukourou, il doit faire tomber d’autres têtes aussi. C’est seulement à ce prix que les prochaines éditions du hadj pour les musulmans béninois seront mieux organisées. Aussi, le gouvernement doit-il s’attendre avec les compagnies aériennes qui font régulièrement la ligne béninoise pour le convoyage des candidats au hadj. Cela éviterait les désagréments que les compagnies fictives causent aux pèlerins et les retards qu’ils accusent dans le départ pour la Mecque.

Georges godwill

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !