Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 11:14

« Il n’y a qu’une façon d’apprendre, c’est par l’action. » Cette pensée de Paulo Coelho aura du mal à trouver une oreille attentive du côté de la mairie d’Abomey-Calavi. Emprunter la route Godomey-Akassato est devenu un chemin de croix. La dure réalité à laquelle on est appelé à faire face, amène à se demander s’il n’y a plus d’autorités municipales dans cette grande ville. Non seulement, les accidents de circulations contribuent largement à dégrader chaque jour cette route inter-Etats, mais aussi et surtout l’insalubrité devient grandissante. Ensablement, déchets et blocs de béton ou de goudron en divagation, panneaux de signalisation amochés, lampadaires tordus ou déboutés, feux tricolores arrachés, ... ; tel est le lot de désastres auxquels font quotidiennement face les usagers de ce tronçon phare de la commune d’Abomey-Calavi. Une situation qui a commencé petit à petit et qui aurait pu être stoppée si les autorités municipales avaient pris les mesures qu’il fallait pour arrêter la saignée. Malheureusement, la mairie brille par son absence en ce qui concerne les actions de salubrité à mener pour rendre cette route propre. Et pourtant, il y a une direction des services techniques qui devrait faire les démarches nécessaires pour mettre en action les nombreux groupes des balayeuses, et rendre compte à l’autorité étatique de ce qu’il en est de la dégradation de cette route. Cette dernière action peut prendre du temps, mais pas celle relative au nettoyage de cet axe routier, pris en compte dans le budget de la mairie, à moins que celle-ci ait d’autres priorités. De toute façon, les populations aviseront dans quelques semaines lors des consultations municipales.

(http://www.lecanarddelasemaine.com/?Ou-sont-passees-les-associations)

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !