Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 10:26

Innovation. Etymologie : du latin in, dans et novare, rendre nouveau, renouveler, refaire, restaurer, transformer, changer, innover. L'innovation est l'action d'innover, c'est-à-dire d'introduire quelque chose de nouveau en terme d'usage, de coutume, de croyance, de système scientifique...

Les Béninois ne chôment pas dans ce domaine. Même si nous n’avons pas encore inventé un avion, nous sommes bons en bricolage. Même si nous n’avons pas Einstein, nous avons de véritables penseurs. Même si nous n’avons pas Bill Gates ou Steve jobs, nous ne donnons pas de repos à notre cerveau. Même si nous n’avons pas de domaine de prédiction, avec Dieu et les Mânes des ancêtres, nous avons fini avec l’innovation. Innovation est trop dans ce pays. Elle y a élu domicile si bien que le mot même a peur de quitter ce pays pour un autre. Tout est bon pour innover. La marche est une bonne trouvaille. Béninois a tué la marche. Pas pour avoir une bonne santé mais pour soigner ses entrailles. Le ventre ! Voilà ce qui fait les marcheurs par ici. Il n’est pas question de Jeux Olympiques de Rio 2016, mais de marche pour se faire remarquer. Faire le buzz afin de se remplir les poches.

Sous Boni Yayi, on avait des marches pour un culte de personnalité sans pareil. Et puis, des marcheurs professionnels avaient le vent en poupe parce qu’ils savaient comment faire travailler leur cerveau pour amener le boss à tendre la main. Aujourd’hui, c’est une autre classe qui se dessine à l’horizon. Une classe prête a dévoué l’initiative de Idrissou Souley qui a parcouru près de 500 km à pied pour assister à la cérémonie d’investiture de Patrice Talon à Porto-Novo avant de le rencontrer en personne. Depuis quelques jours, un autre marcheur, Hermann Kokou pour annoncer une république des marcheurs quémandeurs. « Monkeys see monkeys do » disent les Anglais. Une fois que cela a marché pour l'un, l'autre se dit que c'est possible pour lui de se faire de l'argent. Si Idrissou Souley a pu avoir tous ces cadeaux avec rien qu'avec une marche, en faire pourrait procurer les mêmes avantages. Une sorte de: « dans les conditions normales de température et de pression… ». Voilà ce que disent certaines personnes en panne d'inspiration et surtout partisans du moindre effort. N’y a-t-il pas autre chose pour se faire un nom dans ce pays ou cet État voyou selon l'autre ? Afin que la voyoucratie ne continue d'être partagée, il faille vite décourager par tous les moyens ces initiatives saugrenues. Si Kokou obtient gain de cause, qu'on s'attende à dresser le tapis rouge à d'autres marcheurs quémandeurs qui n’ont de cerveau que leur seul ventre. Il ne faut encourager ce qu’on ne pourra pas entretenir continuellement.

Si le show du marcheur de l'investiture a été apprécié à sa juste valeur, Kokou s'illustre comme un marcheur d'une cause perdue avec les concours annulés qu’il porte sur la tête ou plutôt au dos. Sa cause n’est pas noble pour mériter du soutien. Le bon sens aurait été de soutenir le gouvernement ou demander à ce que ce dernier organise au plus vite de nouveaux concours plus clean. Ce qui va permettre de juguler aussi vite la masse sans cesse croissante des sans-emplois et chômeurs. Voilà ce qu'on peut saluer. Mais entendre autre chose par rapport à ces concours, on a directement la nausée.

On peut aussi avoir des Einstein, Latimer, Gates, Jobs, car comme le disait quelqu'un, « Aucune race ne possède le monopole de la beauté et de l'intelligence ». Alors, faisons évoluer l’innovation !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !