Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 16:29

Malgré ses multiples occupations au niveau de la Caisse nationale de sécurité sociale, le Directeur général Martial Sounton trouve toujours le temps nécessaire pour partager son savoir-faire d’animal politique avec la jeunesse. Pas un seul week-end sans qu’il ne descende sur le terrain car comme il le laisse souvent entendre, il n’y a rien de plus enrichissant pour un homme politique, de surcroît homme de Dieu, que d’être au contact des populations afin de prendre constamment leur pouls et partager avec ces derniers, leur vécu quotidien. Pas plus tard que le week-end écoulé, l’ancien ministre est encore descendu sur le terrain dans le département du Zou et plus précisément dans le plateau d’Abomey. Cette fois-ci, il a voulu cette rencontre loin de tout tapage médiatique. L’homme surpris en train de s’entretenir avec des jeunes massivement regroupés pour la circonstance a offert aux jeunes, l’occasion d’entendre le contenu de son message. Nous sommes à la veille d’élection présidentielle capitale, une élection qui déterminera l’orientation politique du Bénin. Et cette sortie de l’ancien Ministre, actuel Directeur général de la Cnss, vise avant tout, à conscientiser une jeunesse abandonnée à son sort, une jeunesse bien souvent instrumentalisée par des hommes politiques en quête de popularité. L’ancien ministre Martial Sounton n’a pas manqué de conseils pour appeler la jeunesse de sa circonscription électorale à la vigilance et à opérer un choix judicieux lors des échéances présidentielles qui pointent à l’horizon. Pour étayer ces propos, l’homme de Dieu a fait recours aux Saintes Ecritures, la Bible pour attirer l’attention de ces jeunes venus l’écouter. Et c’est à Matthieu 23 :27 qu’il a fait recours. Il y est écrit: « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d'ossements de morts et de toute espèce d'impuretés. »

L’expression « Sépulcres ou tombeaux blanchis » pour exiger des jeunes le discernement nécessaire, l’abnégation et la retenue indispensable au choix d’un homme, sur la base de sa caution morale. Martial Sounton invite la jeunesse de sa localité et par ricochet celle du bénin tout entier à ne pas prêter flanc aux hommes politiques, marchands d’illusions, qui n’ont rein de concret à proposer pour améliorer leurs conditions de vie. Ne surtout pas tenir compte des enjoliveurs de potentiels candidats qui surfent sur la misère de la jeunesse et l’ignorance de la couche juvénile, leur faisant croire que Paris s’est construit en une nuit. Voilà qui semble clair comme de l’eau de roche et qui devrait emmener les jeunes à opérer le bon choix et ne pas surtout se laisser divertir par les assauts répétés des personnes de peu de foi et qui en réalité n’ont rien à apporter au pays si ce n’est que leur soif de venir au pouvoir en jouir allègrement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !