Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 05:09

Que peut une population désemparée et constamment assaillie par des malfrats, des brigands qui de plus en plus dictent leur loi et ceci au nez et à la barbe des forces de l’ordre ? La question mérite d’être posée puisque chaque année, à l’approche de la période des fêtes, les braquages et autres attaques à mains armées sont monnaie courante. L’on se rappelle encore des nombreux et récents cas de braquages en plein cœur de la ville de Cotonou et qui ont occasionné des pertes en vies humaines dont des policiers sensés garantir la sécurité. Dans un contexte pareil, certaines populations ne sachant plus à quel saint se vouer, ont tout simplement choisi de se faire justice encore que l’appareil judiciaire de notre pays est profondément grippé. C’est le cas des habitants du quartier Agontikon qui hier, n’ont pas hésité à passer au barbecue, deux individus sans foi ni loi ayant arraché le sac d’une dame. Les deux brigands ayant réussi leur coup, ont tôt fait de prendre la clé des champs mais c’était sans compter avec la vigilance accrue des riverains qui audacieux, ont su les rattraper parce que leur moto a refusé de démarrer. C’est alors qu’on leur a fait la fête. Les deux malfrats seraient, d’après les témoignages recueillis sur place, responsables de plusieurs actes de vols de motos et ont d’ailleurs été formellement reconnus par l’une de leurs victimes. Cette situation pose une fois encore le problème de l’insécurité dans notre pays. Il urge donc que les autorités ayant à charge la sécurité des citoyens, prennent les mesures idoines afin de réduire un temps soit peu le phénomène au risque de voir la vindicte populaire se généraliser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !