Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 22:25
 L’acte final de l’action de formation de 78 stagiaires en opération de saisie et en dactylographie, débutée depuis le 03 décembre 2008, a été matérialisé le vendredi 20 mars dernier par une cérémonie officielle de remise d’attestation de fin de formation au Centre de perfectionnement du personnel des entreprises (Cppe). Après trois mois d’efforts consentis par les responsables du Cppe, les formateurs et les récipiendaires, ces derniers au nombre de 78 ont reçu leur parchemin des mains du ministre du travail de la réforme administrative, Christophe Kint Aguiar, entouré pour la circonstance des responsables dudit centre dont le directeur général, Karimou Soumanou. Pour le ministre Kint Aguiar, les récipiendaires ont acquis des capacités pouvant désormais leur permettre non seulement de dialoguer avec l’ordinateur mais aussi d’en maîtriser de multiples applications afin d’accomplir différentes tâches informatiques. Quant au directeur général du Cppe, c’est leur mode de vie qui est appelé à changer car l’ordinateur est une machine qui aide à travers ses applications à faire tout ce qu’on a à faire dans les limites techniques et technologiques des logiciels. En d’autres termes, rien ne peut se faire aujourd’hui sans l’outil informatique. Le chemin à l’acquisition d’une véritable culture informatique est encore long car seule la pratique quotidienne de cet outil l’assure. C’est pourquoi il a affirmé que les heureux de ce vendredi viennent de franchir un pas important dans l’appropriation des Technologies de l’information et de la communication (Tic), a déclaré aussi le ministre. Par ailleurs, le directeur général du Cppe a invité les récipiendaires à œuvrer pour faire du Bénin, un pays où les technologies de l’information et de la communication ne constituent plus la seule chose d’une élite mais plutôt la chose de chacun et de tous. C’est cela le credo du gouvernement de Boni Yayi, a-t-il conclu. Après ses chaleureuses salutations à l’endroit des récipiendaires, le ministre Kint Aguiar leur a demandé de tout faire afin de maintenir très haut l’étendard du Cppe par une application rigoureuse de l’enseignement reçu. Enfin, la représentante des stagiaires, Dine Kodjo Yabo, a remercié ceux qui les ont formé trois mois durant et promis ne pas les décevoir quant à l’application de l’enseignement reçu sur le terrain. C’est après ces allocutions que les 78 stagiaires sont passés tour à tour pour recevoir leur attestation de fin de formation. Avec cette remise de diplôme, c’est l’aura du ministre du travail, de la réforme qui croît car cela démontre la bonne santé des structures relevant de son département. Une chose est sûre, c’est que le ministre Kint Aguiar ne cesse de multiplier les actions sur le terrain depuis le début de l’année, toujours pour et l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs et la valorisation des ressources humaines non seulement dans le public mais aussi dans le privé. Vivement qu’il en soit ainsi car c’est le Bénin qui se verra valoriser.


Le Cppe, une structure de développement

Le Centre de perfectionnement du personnel des entreprises est un centre de formation des agents venant de divers horizons à savoir : le public et le privé. Il relève du ministère du travail et de la fonction publique. Aujourd’hui, le Cppe offre des formations dans différents domaines autre que les Tic. Avec la Coopération belge, il se modernise et est en mesure d’offrir des services de qualité grâce à ses nouveaux équipements et à l’expérience de ses formateurs en Fabrication mécanique, Dessin assisté par ordinateur, maintenance industrielle, Construction métallique, mécanique Auto Diesel, Electricité, Froid et Climatisation, Génie civil, et Gestion pour ne citer que ces domaines. Présentement, le Cppe dispose d’une expertise certaine et s’efforce de la mettre au service des particuliers et des entreprises. En attendant de fêter bientôt ses 30 ans d’existence, le centre ambitionne d’être une institution de référence en matière de formations au Bénin et dans la sous région, aux dires de son directeur général Karimou Soumanou.

Akkilou YACOUBOU

(Le Béninois Libéré, 24/03/2009)

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !