Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 05:52

La 37ème assemblée générale de la 37ème Conférence permanente  des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF) qui démarre ce jour 03 novembre 2011 pour prendre fin le 4 novembre à Cotonou est vraisemblablement une occasion rêvée pour attirer et focaliser l’attention du monde des affaires sur les potentialités économiques du Bénin. L’organisation de cette session décrochée pour les opérateurs économiques par le président Ataou Sofiano et son équipe permet aujourd’hui d’enregistrer la présence au Bénin de plusieurs centaines (d’) hommes d’affaires pour explorer le secteur économique béninois.

 

Georges godwill

Ils sont plus de 300 investisseurs venus de tous les horizons à être présents actuellement sur le territoire béninois dans le cadre de la tenue de la 37ème assemblée générale de la conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones. Il s’agit donc d’une occasion pour ces hommes d’affaires d’explorer les potentielles commerciales du Bénin. C’est ainsi que dans la journée du mercredi dernier, plus d’une cinquantaine d’opérateurs économiques tunisiens ont tenu à l’intérieur des locaux de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB), de longues séances d’échanges directs (b to b) avec leurs homologues béninois. Une occasion saisie par les hommes d’affaires béninois venus très nombreux à cette séance découvrir sur place les opportunités d’affaires en Tunisie. La dernière vague d’hommes d’affaires attendus à Cotonou a été accueillie hier à l’aéroport de Cotonou. Il s’agit des hommes d’affaires venus de la France, de la Belgique et bien d’autres pays d’Europe. Pour ce creuset d’affaires, il sera essentiellement question de réunions des zones géographiques, de la présentation de la situation économique béninoise, de la réunion des délégations géographiques, de la délégation africaine et celle de l’hémisphère nord francophone. L’Assemblée Générale de la CPCCAF s’ouvre ce jour à 11 heures sous la présidence du chef de l’Etat, le docteur Boni Yayi. Il est également prévu la visite des stands de la foire économique. Cette activité qui est d’une grandeur économique se déroulera autour de réunions d’affaires, de partenariats et bien d’autres opportunités commerciales. L’événement majeur de cette rencontre sera l’élection du nouveau président de la CPCCAF.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !