Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 06:13

Lydia Touré

Appuyé  par ses conseillers, le président de la République avait  assigné Illassa Benoit   le 13 juillet 2010. Au  motif que ce dernier l’aurait diffamé sur  son blog dans l’affaire de cession du complexe  cimentier Scb-lafarge sis à Onigbolo, en République du Bénin. Une citation directe  devant la 17ème chambre du T.G.I de Paris le 31 Août dernier, il y a donc deux jours.  L’audience devait se tenir à 13 heures 30 minutes ce  mardi.  Pour la défense  du bloggeur, étaient  présents  des avocats  bien connus sur la place de Paris.  Pas moins de 3 ténors, Me Jean-Charles Tchikaya, Me Philippe Fortabat Labatut, Me Michel Langa prêts à en découdre avec le duo initialement attendu, c'est-à-dire, Me Christian Nzaloussou et Me Olivier Bernheim du barreau de Paris. Mais au lieu d’avoir devant eux,  la paire de  défenseurs de la cause pour une   confrontation dialectique qui se proposait d’être palpitante, c’est plutôt un   jeune avocat  originaire d’Afrique centrale et visiblement en quête de repère  qui était présent. Autant dire  qu’il était   comme un agneau dans une meute de loups. Ainsi,  malgré l’importance  du sujet et le rang du plaignant, Président d’une République souveraine, ses avocats ne se sont pas donné la peine de réfléchir à la meilleure façon de laver l’honneur de leur client. Au contraire,  tout porte à croire qu’ils n’ont pas  su prendre la mesure de leur  rôle  ou peut être parce qu’il n’avait pas grand choses à dire.  Une éventualité qui parait désormais plus réaliste.

 Toujours est-il que l’audience qui a finalement débuté  à 14 heures 30 ce  31 Août 2010 a été  reportée au 1er Mars 2011  sans que la batterie du trio  d’avocats venus épauler Benoit Illassa n’ait pu être déployée. Rendez vous est donc est pris pour la veille des prochaines élections de Mars 2011  au Bénin pour la suite de ce feuilleton judiciaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !