Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 04:47

Jean kpingla

Le chef de l’Etat, Boni Yayi, a rencontré hier au palais de la République la communauté libanaise afin de la remercier pour l’aide qu’elle a apportée au gouvernement béninois en faveur des sinistrés des graves inondations qui ont frappé le  pays. Boni Yayi en a profité de cette rencontre de remerciement pour formuler quelques demandes. Il a souhaité que les Libanais appuie le Bénin dans le renforcement des capacités des forces de l’ordre pour que celles-ci aient les ressources nécessaires pour faire face à toutes les situations possibles dont le grand banditisme. Bref, il a demandé 5 milliards à la communauté. En contrepartie, le président Boni leur a garantit qu’il mettra tout en œuvre pour leur rendre la vie rose à partir de 2011. Apparemment rien de surprenant car quand on donne, c’est dans l’espoir d’en recevoir aussi. Cependant, il est à remarquer que Yayi est allé un loin dans sa promesse envers la communauté libanaise. Pour cause, en mars 2011, il y a une élection présidentielle et rien ne montre qu’il pourrait la remporter surtout à un moment les gens sont en train de le lâcher et où les scandales et ses décisions sans queue ni tête, jouent de jour en jour en sa défaveur. Peut-être que c’est vu ces enjeux et mesurant les chances minces de Yayi de rempiler que les Libanais ont demandé à aller réfléchir afin de savoir la conduite à tenir. Certainement que les Libanais doutent de l’usage qui sera fait de ces milliards une fois dans les mains de Boni Yayi surtout en cette veille des élections couplées législatives et présidentielles. Voilà qui montre qu’en dehors des populations béninoises, mêmes les étrangers ont commencé par se méfier des promesses de Boni Yayi. Ne dit-on pas que les promesses n’engagent que ceux qui les croient.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !