Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 05:46

Whénafa lecomte 

« Qui veut aller loin, ménage sa monture » dit l’adage. Et en politique cette maxime proverbiale vaut encore plus, pour conforter ceux qui disent qu’en politique, il n’y a pas de génération spontanée. C’est donc aujourd’hui que se prépare l’avenir (Aujourd’hui c’est l’avenir, dixit issa Salifou dit Saley). L’actuel premier ministre Iréné Koupaki serait, selon des sources concordantes,  un sérieux challenger à la succession de Boni Yayi. La question est comment s’y prend t-il dans une compétition qui ne manque pas d’aspirants et dans un milieu où il n’est pas forcément le mieux loti, même s’il peut se prévaloir de n’en être point le moins outillé. Aux dernières nouvelles, il serait de ceux-là qui représenteraient l’espoir de plusieurs communautés importantes de la République. En effet,  la région  sud du Bénin en quête  d’une personnalité charismatique  depuis l’époque Soglo ferait, à travers un certains nombre de ses fils, les yeux doux  à ce banquier à la retraite, déçue des performances de Adrien Houngbédji en qui une bonne partie avait misé pour stopper  le cycle  des présidents originaires du nord. Il n’est alors pas rare d’entendre, qu’il est temps que le sud joue durablement les premiers rôles au palais de la République et le mieux placer serait PIK.

Sans affirmer que c’est sur cette vague que surfe le principal intéressé, il y a qu’un nombre de personnes épouse ce discours et s’estime  prêt à le suivre si l’occasion leur était offerte  aujourd’hui.  Ils  parient d’ailleurs pour cela en 2016.  Ce serait avec ce fil que se tisserait les premières mailles du filet de Koupaki dans la perspective de 2016.  Ramener le pouvoir au sud. Un des canaux identifiés pour arriver à ce terme serait l’église catholique, le sud étant un vivier important du christianisme et l’église Catholique une institution très puissante,  c’est elle qui aurait été approchée pour ramener le pouvoir à koupaki  du département de l’Atlantique et donc dans la moitié sud du Bénin. Des personnalités de premiers plans très attachées qui se sont jusqu’ici montrées respectueuses des institutions de la République, de la paix et  de la légalité n’hésiteraient pas à jeter  à l’eau leur légendaire impartialité pour épouser les vœux du lobby sudistes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !