Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 05:42

Secoué de toute part par des mouvements de grève pour n’avoir pas su comment parvenir à bout des appétits de ses travailleurs, le gouvernement de Boni Yayi ne sait plus à quel saint se vouer. C’est pourquoi il a décidé de revoir les textes sur le droit de grève. Rien de grave sauf que pour des questions ayant trait aux libertés syndicales, il faut y associer les principaux concernés à savoir les responsables de centrales et confédérations syndicales. Malheureusement, c’est l’erreur que veut commettre le gouvernement de Boni Yayi qui a délibérément choisi d’envoyer à la représentation nationale le document « Projet de loi portant exercice du droit de grève en République du Bénin » afin de sceller le sort des travailleurs. En somme un nouveau topo de la Refondation pour empêcher les syndicalistes de s’exprimer. Etant donné que cela n’est pas en train de se faire dans les règles de l’art, la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin) a décidé de réagir afin de condamner l’imposture du gouvernement Yayi. Pour la Cosi réunie en session extraordinaire ce 19 septembre 2011, le gouvernement fait fausse route et fonce droit vers la violation des libertés syndicales. Pour cause, le gouvernement aurait dû présenter ce projet lors des réunions de la Commissions nationale permanente de concertation et de négociations collectives Gouvernement/centrales et confédérations syndicales. Cela aurait pu être une belle occasion d’en discuter afin d’enrichir ce projet avant sa présentations aux députés pour son adoption. Toute chose qui amène la Cosi a appelé à la vigilance et surtout à réaffirmer son total attachement aux dispositions expressément dictées par la loi N° 2001-09 du 21 juin 2002. Aussi en appelle-t-elle à la conscience des députés pour faire échec à ce projet qui amènera le Bénin plus de 30 ans en arrière.   Lire la déclaration de la Cosi-Bénin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !