Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 05:06
(Les forces de l’ordre immobilisés hier au stade pendant que les voleurs courent à travers le pays) Tout semblait être réuni pour que des troubles éclatent entre les participants à la marche de l’opposition et ceux de la mouvance dont les manifestations ont eu lieu presqu’au même endroit, le Stade de l’Amitié. Mais il n’en a été rien bien que l’éléphant annoncé soit arrivé bien dodu avec ses 4 pieds. Plus stratège que les gens d’en face, les barons de l’Union fait la Nation ont tôt fait d’éviter l’affrontement pour laisser sur le carreau les gens surchauffés qui étaient prêts à semer du trouble et empêcher la diffusion du message de l’Un. Comme annoncée et prévue, la manifestation de l’opposition s’est déroulée comme souhaitée. Si Amoussou, Houngbédji et les autres peuvent se réjouir d’avoir planté les militants yayistes, ce n’est pas le cas dans le camp des militants du pouvoir en place. Même l’imposante présence des forces de l’ordre n’a pas su dissuader l’Un de manifester. Au contraire, cela a donné plus de vigueur aux opposants qui ont décidé d’en faire de cette présence un symbole pour donner de plus crédibilité à leur mouvement, surtout à leur raison de manifester. Sinon comment comprendre qu’un gouvernement qui se dit soucieux de la sécurité des populations, n’interdise pas à ses militants de surseoir à leur rassemblement ? Mieux qu’il se permette le luxe de militariser une manifestation comme celle d’hier au lieu de le faire pour prévenir l’insécurité dans tout le pays. C’est une honte toute bue car c’est divertir le peuple que les braqueurs viennent trucider chaque fois sans que le bain de sang ne s’arrête. Une situation qui donne raison à l’opposition et démontre que le gouvernement est à bout de souffle en ce qui concerne l’arrêt de l’insécurité mais jamais pour les stratégies sournoises pour empêcher l’opposition de s’exprimer. (LBL, 09/08/2010)

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !