Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fockly
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit.
De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.
  • La vie, c'est la positivité, l'espoir en un monde plus meilleur. Bref, un autre monde est possible comme on le dit. De plus, il faut être fier d'être ce qu'on est et de ce qu'on a.

Grain de sel

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre »

 

Lao-tseu

Rechercher

Savoir plus

Nous sommes tous...     


Le Béninois Libéré

Le journal du peuple

Le Bénin en Lumière

Ainsi va le monde !!!

 

Ebola : la recette béninoise !


Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. Annoncé comme une maladie qui n’a pas de remède comme le VIH/Sida, le virus Ebola créé toujours la psychose au sein des populations. Mais découragement n’est pas béninois car des Béninois semblent avoir trouvé une recette. En effet, des rumeurs circulent sur une soi-disant recette à base de sel et d’oignon. Est-ce pour se prémunir ou pour en guérir ? Bien malin qui peut nous dire si cela est faux ou pas. En tout cas, avec ces populations désemparées, le ministre de la santé a quand même du pain sur la planche…

18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 04:34

Il aura fallu quatre jours après la rencontre Yayi-Zinsou- Kérékou- Soglo, à la Marina pour que la vraie version  sur ce qu’ils se sont dit, tombe. En effet, l’un des trois anciens présidents qui étaient en ligne hier avec un de ses anciens lieutenants n’a pas pu jouer à la tombe, tant les commentaires faits dans la presse n’ont de cesse de l’éviter quant à la réalité de ce qui s’est passé. Pour l’ancien président, contrairement à ce qui a été dit, ce n’est pas Boni Yayi qui les aurait invités. C’est plutôt eux qui auraient pris l’initiative de cette audience pour lui dire qu’il n’est sur la bonne voie dans sa gestion du pays ces derniers temps. Mais ayant été saisi de la volonté des anciens chefs d’Etat de le rencontrer, Boni Yayi qui a le don de l’inspiration quand il s’agit de faire mal, aurait très tôt appelé deux des trois. A chacun, il aurait exprimé son ardent désir de déboulonner Abdoulaye Bio Tchané de la Boad et de le faire arrêter s’il continue encore  de se lancer dans une précampagne précoce sur le territoire béninois. En devanciers avertis, les deux patriarches auraient compris très tôt le jeu de Boni Yayi. Pour eux, il n’est pas question que Boni Yayi crée habilement un nouveau point à l’ordre du jour de leur rencontre. C’est pourquoi pour lui montrer qu’ils ne sont pas dupes, ils auraient discuté à leur rencontre, de tout, sauf de ce qui peut avoir trait à Abdoulaye Bio Tchané. Tout en suivant Boni Yayi dans ses faits et gestes lors de la rencontre et surtout dans l’affaire Icc-Services, l’ancien président aurait compris que Boni Yayi a déjà mangé son blé en herbe et sauf changement radical de Boni Yayi aux fins de monter en pic dans le cœur des Béninois, il devrait en principe être en train de se frayer un couloir de sortie. La tension entre lui et la classe politique béninoise n’augurerait pas d’un climat de paix pour Boni Yayi à son départ du pouvoir. C’est pourquoi, selon l’ancien président, il faut à Boni Yayi de négocier sa retraite paisible tant qu’il est encore possible. Parole de sage !

 

Abou Bakar

Partager cet article

Repost 0
Published by Fockly - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

A chacun sa force de frappe !

   A défaut de pirate, un pêcheur peut faire l'affaire !

 

Pourquoi chercher loin quand il y a à côté ? dit-on. C’est cette politique que les garde-côtes béninois ont pratiqué vendredi 11 novembre dernier. A défaut de s’en prendre aux pirates qui ne cessent de les narguer puisqu’on est à peu près 20 actes de piraterie, ils ont mesuré leur adresse de tir sur deux pêcheurs béninois dont l’un a rendu l’âme du fait des balles reçues. Voilà comment notre Marine se prépare pour parer aux pirates dont ils ne voient jamais la poussière. Drôle de d’entrainement !